SPCA Montérégie : la promenade canine

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
SPCA Montérégie : la promenade canine
La SPCA Montérégie ne pratique pas l’euthanasie. (Photo : archives)

Le 11 septembre, de 13 h à 16 h, aura lieu la levée de fonds 2022 de la promenade canine de la SPCA Montérégie de Sainte-Angèle-de-Monnoir.

Le refuge a été fondé par des citoyens soucieux du sort réservé aux animaux et fonctionne en grande partie sur une base de bénévolat. Il n’est pas relié à aucune autre SPCA et suit ses propres objectifs. SPCA Montérégie offre aux chiens et aux chats qu’elle recueille un toit, où ils se trouvent à l’abri de la peur et de la souffrance, et ce, aussi longtemps que nécessaire.

SPCA Montérégie fait partie des quelques refuges au Québec ne pratiquant pas l’euthanasie; son but est d’aider ces êtres qui sont impuissants devant leur destin. « Une seconde chance est tout ce dont un animal abandonné ou battu a besoin. Chaque année, la compassion de gens a donné à des centaines d’animaux l’espoir d’une nouvelle vie à l’aide de nos programmes de réinsertion et de parrainage, et a encore réuni bien des familles avec leur animal de compagnie qu’elles croyaient avoir perdu à jamais », indique l’organisme.

« Nous sommes entièrement dépendants des dons du public pour continuer notre œuvre caritative envers les animaux. » – SPCA Montérégie

L’entité ne reçoit aucune aide financière du gouvernement. « Nous sommes entièrement dépendants des dons du public pour continuer notre œuvre caritative envers les animaux. Les frais pour le bon fonctionnement du refuge sont énormes, et nous comptons uniquement sur le soutien de nos membres pour couvrir les frais de vétérinaires, d’employés, de rénovations, de nourriture, de litière à chats, de matériaux de construction et, bien entendu, les frais mensuels de chauffage, de téléphone, de taxes ainsi que l’hypothèque sur notre bâtiment », tient à souligner le refuge.

Ce sont le personnel et les bénévoles dévoués qui prodiguent des soins affectueux aux animaux jusqu’à leur adoption.

Partager cet article