Son œuvre sur des bouteilles de vin

Son œuvre sur des bouteilles de vin

L’artiste Fanny Rice en pleine création.

Crédit photo : courtoisie - Coco Moreno & Martin Weiss

L’artiste Fanny Rice a été choisi par un vignoble au Chili pour créer l’étiquette d’un de leur vin. Son œuvre se trouvera sur plus de 500 000 bouteilles.

Selon Mme Rice, le vignoble demande chaque année à un artiste dans le monde de créer une œuvre pour une étiquette de leur vin. Pour l’édition 2018 du vin Quatro, la résidante de Chambly a été sélectionnée par un agent d’importation à qui le mandat avait été confié de trouver un artiste québécois.

« Je suis chanceuse, se réjouit-elle. Il y a tellement d’artistes et c’est moi qui ai été choisie. Je suis encore sur un nuage. »

Elle avait comme devoir de s’inspirer du paysage du territoire du vignoble, ce qu’elle fait. « C’était un mariage parfait », dit-elle. Pour réaliser sa création, les gens du vignoble Montgras lui ont envoyé de photos et des vidéos de leur vallée.

« Il voulait une œuvre avec une texture riche comme leur vin. Ils voyaient une similitude avec mes créations », indique l’artiste.

Un des défis qu’elle a rencontré est l’utilisation de couleur qu’elle n’emploie que très rarement, comme le rouge. Chacune des couleurs demandées représente un cépage présent dans le vin.

Elle s’est rendue récemment au Chili pour rencontrer les propriétaires et travailleurs du vignoble et approuver l’étiquette.

Le vin devrait être disponible à la Société des alcools du Québec (SAQ) au mois de mars ainsi que distribué dans 30 pays. Ce qui pourrait apporter une certaine notoriété à l’auteur de l’œuvre.

« Je ne sais pas encore l’impact que ça aura pour ma carrière au niveau international. C’est une opportunité d’évolution », mentionne l’artiste.

« Je suis chanceuse. Il y a tellement d’artistes et c’est moi qui ai été choisie. » -Fanny Rice

Carrière fortuite

D’emblée, elle indique qu’elle n’avait jamais vraiment rêvé faire carrière comme artiste peintre, bien qu’elle ait toujours eu un côté créatif.

« Je ne suis pas née avec un pinceau, explique Mme Rice. Mais j’ai toujours aimé être dans ma chambre, seule à créer. J’ai fait un cours en gestion de commerces. Quand j’ai terminé, j’avais quelques commandes de création. Je voulais les finir avant de travailler dans mon domaine. Finalement, je n’ai pas réussi parce que j’ai toujours créé. »

Au début, elle peignait du figuratif, mais ça ne cadrait pas totalement avec son style. « J’ai apprivoisé l’abstrait et ça collait plus avec ma passion, affirme-t-elle. Ensuite, j’ai dû refuser des commandes parce que c’était des figuratifs. Ça a été difficile de dire non, mais je suis contente d’avoir tenu mon bout. »

Inspiration

L’artiste tire son inspiration des paysages et de la nature. Elle apprécie résider à Chambly. « Ça a un impact sur ma création d’être près de mon inspiration, indique la native de Mont-Tremblant. J’ai un sentiment de liberté quand je me retrouve en nature et en voyage. »

Sa mère d’origine danoise est arrivée au Québec avec un sac à dos. Mme Rice soutient qu’elle lui a légué son côté voyageuse.

« J’aime trouver des paysages inexplorés où j’ai l’impression d’être la première à voir le paysage », mentionne la peintre.

Elle photographie la nature et isole certains éléments pour l’analyser et le reproduire. « Mes toiles sont faites sur fond blanc qui représente la pureté. Le centre plus chaotique représente les éléments observés. J’essaie de reproduire l’énergie que j’ai senti quand j’étais là-bas », explique la créatrice.

Ses toiles sont composées principalement d’acrylique et de résine d’époxy. Elles ont différentes couches, ce qui leur donne un aspect tridimensionnel avec des textures. Mme Rice travaille souvent sur plusieurs créations en même temps, puisqu’il lui est impossible d’en compléter une en une seule journée.

Vente

Deux galeries, l’une à Québec et l’autre à Miami, exposent ses œuvres. Elle vend également grâce aux réseaux sociaux.

L’artiste crée principalement selon la demande de l’acheteur. Il lui est arrivé de se rendre chez un client au Mexique pour s’inspirer des paysages près de chez lui pour peindre.