Soccer: Charles De Santis accepté dans une université américaine

Soccer: Charles De Santis accepté dans une université américaine

RECRUTEMENT. Le joueur de soccer chamblyen, Charles De Santis, ira faire ses classes au pays de l’Oncle Sam. Le milieu de terrain a reçu une bourse d’études afin de porter les couleurs des Bulldogs de l’Université Bryant pour les quatre prochaines années.

Il a pris l’avion le 21 janvier en direction de Smithfield, dans le nord de l’État du Rhode Island, à environ 45 minutes de Boston.

«Je ne suis pas vraiment stressé. Je suis plus content je dirais, a-t-il confié au Journal de Chambly, la veille de son départ. Il y a deux ans, j’ai participé à un showcase organisé par Sports Ambitions. Il y avait plusieurs entraîneurs des États-Unis, dont un de l’Université Bryant qui m’a remarqué.»

De Santis est resté en communication avec l’entraîneur et a participé au camp élite de l’université.

«C’était un camp intensif de trois jours, ajoute le joueur qui a fêté son 20<+>e<+> anniversaire, le 24 janvier. Ils m’ont même nommé MVP (Most Valuable Player) du camp. À partir de ce moment-là, on a commencé à discuter plus sérieusement de la possibilité de signer avec eux.»

Rôle

Charles De Santis explique qu’à ses débuts il avait un rôle plus défensif. Depuis quelques années, il a ajouté une touche offensive à son jeu, lui donnant le goût de marquer.

«J’ai un très bon tir, j’ai une spécialisation en coups francs, explique l’auteur de 11 buts en sénior AAA, la saison dernière. J’aimerais aussi aller faire une différence sur le terrain avec des passes décisives.»

Si le milieu de terrain laisse sa marque sur la surface de jeu, il ne délaisse pas le rôle qu’il peut apporter sur les lignes de côté, comme il l’a fait à titre de capitaine de la formation des Cavaliers du Collège Champlain durant les deux dernières années.

«Avec mes deux années comme capitaine, j’ai pu vraiment parler aux joueurs et être un leader, affirme-t-il. J’aimerais ça être capitaine là-bas.»

Le joueur a confiance de pouvoir faire sa marque dès sa première année avec Bryant.

«Il y en a qui arrive à 18 ans, après leur high school. Moi, je vais avoir 20 ans, explique-t-il. Je vais pouvoir faire ma place. Je vais là-bas pour dominer, aller marquer des buts et faire une différence.»

Possibilités infinies

L’équipe avec laquelle il évoluera pendant quatre ans est dans la conférence Northeast de la division 1 de la National Collegiate Athletic Association (NCAA), le circuit collégial le plus réputé aux États-Unis. Les équipes de la Major League Soccer (MLS) viennent d’ailleurs piger parmi les meilleurs espoirs de la division 1 de la NCAA lors de leur repêchage.

«Il suffit de dominer assez le jeu, d’arriver à marquer des buts et de faire de bons jeux pour te donner de la visibilité pour le SuperDraft de la MLS.»

De Santis, qui a aussi sa citoyenneté française, n’exclut pas la possibilité d’aller sur le Vieux-Continent au terme de son séjour aux États-Unis.

«J’ai déjà, dans le passé, fait un essai avec un club en France, explique-t-il. Après mes quatre ans, il n’y a rien qui m’empêche d’y retourner pour étudier le marché.»

D’ici là, il complétera ses études en affaires internationales, profil gestion ou marketing.

Parcours sportif

Charles De Santis a commencé sa carrière en soccer tout jeune dans la région avant de participer au programme du Centre de développement régional de l’Association de soccer de la Rive-Sud.

Lorsqu’il évoluait dans la catégorie U16, il a mérité la médaille de bronze avec Équipe Québec au Championnat canadien.

Durant son secondaire, il a pris part au programme sport-études en soccer à l’école secondaire Fadette de Saint-Hyacinthe, sous la direction d’Otmane Ibrir.

À 18 ans, De Santis a remporté l’or aux Championnats canadiens U18 avec le Club de soccer de Longueuil.

Il a aussi porté les couleurs de l’Arsenal de Chambly en sénior AAA.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de