Shefford : portrait de la circonscription

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Shefford : portrait de la circonscription
La circonscription de Shefford. (Photo : Élections Canada)

Survol de la circonscriptions de Shefford et quelques-unes de ses caractéristiques.

La circonscription du sud de la province, qui s’étend d’ouest en est entre Montréal et Sherbrooke, chevauche les régions québécoises de Montérégie et d’Estrie.

Le territoire inclut la municipalité régionale de comté de La Haute-Yamaska; la municipalité régionale de comté de Rouville, à l’exception: des villes de Richelieu et de Marieville; de la municipalité de Saint-Mathias-sur-Richelieu; la partie de la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François constituée : de la ville de Valcourt; de la municipalité de village de Lawrenceville; de la municipalité de canton de Valcourt; des municipalités de Bonsecours, Maricourt, Racine et de Sainte-Anne-de-la-Rochelle.

La population du comté de Shefford était de 111 139 habitants au recensement de 2016.

C’est l’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867 qui créa ce qui fut appelé le district électoral de Shefford. Le comté est notamment connu pour avoir eu comme député feu Jean Lapierre pendant de nombreux mandats. Le comté a changé de mains au cours des trois dernières élections. Passant, de Réjean Genest, néo-démocrate, de 2011 à 2015 à Pierre Breton, libéral, de 2015 à 2019. Le comté est actuellement représenté par Andréanne Larouche du Bloc québécois, candidate à sa succession.

En 2019, Mme Larouche l’avait emporté de justesse face à Pierre Breton, député sortant. Elle avait amassé 38,7 % des voies face à 37,1 % pour M. Breton. Pierre Breton revient à la charge cette année pour le Parti libéral du Canada (PLC).
Nathalie Clermont était la candidate pour le Parti conservateur du Canada (PCC) en 2019. Lors des dernières élections, elle avait recueilli un peu plus de 12 % des bulletins. C’est désormais Céline Lalancette qui représente le PCC dans la circonscription de Shefford

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et sa candidate Raymonde Plamondon avaient amassé 6 % des voies en 2019. Cette fois, c’est Patrick Jasmin qui prend la relève à titre de candidat du parti.

Katherine Turgeon du Parti vert du Canada avait recueilli 4,6 % de l’électorat en 2019. Au moment d’écrire ces lignes, aucun candidat n’avait encore été nommé pour ce parti.

Mariam Sabbagh du Parti populaire du Canada et Darlène Daviault du Parti pour l’indépendance du Québec avaient fermé la marche en 2019, récoltant moins de 1 % du vote.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires