Se relever pour mieux rebondir

Par andrecorbeij
Se relever pour mieux rebondir

C’est un véritable parcours du combattant qu’a effectué la boxeuse Myriam Da Silva Rondeau. La résidente de Chambly a été couronnée championne du monde Ring Side en août dernier à Kansas City après s’être remise d’une blessure.

« Cette fois, c’est la médaille d’or et la ceinture que je visais. Je me suis présentée dans le ring prêt physiquement à 100% avec la soif de victoire. Chose dite, chose faite je suis ressortie de la compétition avec la ceinture et un grand sourire. Je ne mentirai pas. Ça fait du bien de boxer avec tous mes moyens», a lancé Myriam, soulagée.

En 2014, après avoir terminé 2e au championnat intercontinental  au Mexique, elle s’effondre au championnat du monde présenté en en novembre en Corée, à la suite de deux combats contre le Brésil et les États-Unis.

« Loin de moi l’idée de voir ça comme un échec. En fait, cette expérience m’a fait grandir. J’ai beaucoup appris. Notamment de mieux jongler avec ma carrière d’enseignante et celle d’athlète», lance Myriam.

De plus, cette période plus sombre l’a amenée sur la table d’opération  pour régler un problème de tunnel carpien qu’elle traînait depuis juillet 2014.

«L’opération a été plus ardue qu’à l’habitude, compte tenu des dommages que je me je suis infligée en poursuivant la compétition malgré ma blessure. Mais comme je suis déterminée et un peu têtue, 8 semaines après l’opération  j’avais retrouvé toute la force et la mobilité de ma main droite, ma main forte!», lance Myriam.

Et c’est avec cette énergie renouvelée et confiance qu’elle s’est remise à l’entraînement pour se présenter cette année au Championnat mondial Ring Side à Kansas City et remporter le titre.

Après une pause bien méritée, Myriam a retrouvé ses élèves et aussi l’entraînement, car elle compte bien se présenter au Championnat du monde en 2016. D’ici là, elle participera à un camp en octobre à Montréal en collaboration avec la France et en novembre, elle participera aux championnats continentaux.

« J’ai encore du progrès à faire et des acquis à consolider autant au gym   qu’à l’extérieur. Je poursuis toujours mon implication auprès des boxeurs du centre jeunesse à Chambly», a conclu Myriam.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires