Réseaux sociaux: les commerçants locaux se frottent les mains

Réseaux sociaux: les commerçants locaux se frottent les mains

ÉCONOMIE. Les bonnes idées, les projets ou encore les services d’entraide peuvent se propager comme une pandémie par le biais des réseaux sociaux, plus encore qu’avec le site web d’un organisme communautaire. À Chambly, ces groupes fleurissent et entraine

Avec ses plus de 2600 membres, le groupe Facebook Communauté de Chambly & ses environs propose des services d’entraide, de ventes d’items de particuliers ou encore de l’information à ses membres, raconte sa créatrice Madeleine St-Amour.

« Il y a une très grande interaction entre les membres, si par exemple il arrive un accident quelque part sur la 116, ça prend 30 secondes pour que quelqu’un en fasse l’annonce sur le groupe ».

Créé en juillet 2015, le groupe Communauté de Chambly & ses environs fait également la part belle aux tirages au sort, qui permettent aux gagnants de remporter des petits lots de commerçants locaux, qu’ils soient fleuristes, restaurateurs ou encore boulangers.

Ces derniers ont au départ été plutôt méfiants lors des démarchages des administrateurs du groupe, « ils ne connaissaient pas les répercussions des tirages sur leur commerce », confie Madeleine St-Amour. L’engouement est cependant aujourd’hui tel que plusieurs commerces sont sur liste d’attente afin de pouvoir proposer un lot. ReVvolution beauté, qui participe à son deuxième tirage, a gagné 71 likes sur sa page Facebook et a surtout vu son achalandage augmenter.

« Fleurs d’Amaryllis est au programme des tirages pour les deux prochaines années, parce que la gérante sait bien que les semaines ou ils sont positionnés en priorité comme commerçant, ils ont plus de retombées économiques », poursuit la créatrice de Communauté de Chambly & ses environs. Des commerçants ont également fait le choix d’offrir un lot au cours d’un tirage toutes les six semaines.

Le lot est entièrement à la charge du commerce, le groupe Facebook ne percevant aucune rétribution. Un restaurateur pourra ainsi offrir un repas pour deux, et la publicité générée sur le site lui permettra de toucher de nouveaux potentiels clients.

La promotion du commerce local

Pour le président de la Chambre de commerce du bassin de Chambly Hicham El Idrissi, il s’agit d’une bonne action, qui fait connaître les commerçants locaux au niveau des citoyens : « Toute action dans ce sens ne serait que bénéfique pour les commerces d’ici », indique-t-il.

La politique du groupe est claire : aucun avis défavorable vis-à-vis d’un commerce n’est toléré, ou alors en privé : « Nous n’acceptons aucune critique sur les commerces, parce que ça peut énormément leur nuire, ce qui n’est pas notre but », indique Madeleine St-Amour. Enfin, il s’agit uniquement de faire la promotion des commerces locaux, qu’ils soient bien implantés ou récemment ouverts.

« Nous n’acceptons que les commerçants de notre région, c’est-à-dire Chambly, Carignan Richelieu et Saint-Mathias-sur-Richelieu. Je ne vois pas pourquoi j’afficherais un fleuriste de Saint-Jean alors qu’ici, nous en avons cinq. On encourage d’abord les commerçants de chez nous », conclut Madeleine St-Amour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires