Réorganisation au sein des pompiers de la MRC de Rouville

Par Martine Veillette
Réorganisation au sein des pompiers de la MRC de Rouville
Les pompiers ont formé des équipes de travail pour réduire les risque de propagation du coronavirus. (Photo : archives)

Les directeurs des huit services de sécurité incendie de la MRC de Rouville ont lancé un projet afin de revoir l’organisation de travail en ce temps de pandémie. Ils ont segmenté les pompiers en différentes équipes.

Bruno Jodoin, directeur du service incendie de Marieville, souligne que les pompiers sont en première ligne lors de leur intervention. Les directeurs des casernes ont eu connaissance de pompiers d’autres régions qui ont dû être en isolement en raison du coronavirus. « On a compris l’importance de trouver une solution pour protéger nos membres et assurer le service aux citoyens. Ça pourrait devenir très critique si une caserne est contaminée. Notre personnel serait 14 jours sans pouvoir intervenir », indique-t-il.

Jusqu’à maintenant, deux pompiers de la MRC ont été testés pour le COVID parce qu’ils présentaient des symptômes. Au moment d’écrire ces lignes, ils étaient toujours en attente de résultat. Neuf pompiers sont également en isolement préventif, parce qu’ils reviennent de voyage ou qu’ils ont côtoyé des personnes ayant des symptômes. Pour le moment, ces pompiers isolés ne présentent pas de symptômes.

« Seul, on avance, mais en groupe nous allons plus loin. » – Bruno Jodoin

Trois équipes par caserne

Les services de sécurité incendie ont décidé de segmenter en trois équipes de travail les pompiers de chacune des huit casernes, dont celles de Marieville, Rougemont, Sainte-Angèle-de-Monnoir, Richelieu, Saint-Mathias-sur-Richelieu et Saint-Césaire. Chaque équipe comptera de quatre à sept pompiers.

Lors d’un appel, qui demande la présence d’un minimum de huit à douze pompiers selon le schéma de couverture de risques, les équipes en place dans les casernes proche de la municipalité touchée seront déployées. « Nous pourrons de cette manière contrôler les ressources à risque de contamination par le COVID-19, car chaque caserne ne mélange pas leurs pompiers. L’équipe 1 d’une caserne répondra avec toutes les équipes 1 des autres casernes. Ça protège les deux autres équipes s’il y a une contamination », explique M. Jodoin.

Mise en place

En date du 30 mars, les casernes de Saint-Césaire, Marieville et Saint-Paul-d’Abbostford fonctionnaient ainsi. Le début dans les autres casernes était prévu le 2 avril.

Tous les services participants doivent obligatoirement avoir des directives et protocoles uniques pour les interventions, les mesures d’hygiène et le nettoyage préventifs des véhicules et aires de travail en caserne. « On sait qu’on est à risque de contracter le virus, concède M. Jodoin. Seul on avance, mais en groupe nous allons plus loin, on est capables de passer à travers la crise ensemble. »

Formation en ligne

Le Service de sécurité incendie de Sainte-Angèle-de-Monnoir a pris l’initiative d’offrir des formations en ligne pour maintenir à jour les pompiers de la MRC. Par la suite, chaque service pourra offrir une formation sur les différents thèmes choisis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires