Récompenser les bonnes pratiques de santé et sécurité au travail

Par Annabelle Baillargeon
Récompenser les bonnes pratiques de santé et sécurité au travail
(Photo : Courtoisie)

La plupart des accidents de travail sont musculo-squelettiques, selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Pour encourager les employeurs et les travailleurs à prévenir les accidents, l’organisme lance Les Grands Prix santé et sécurité au travail.
Le concours vise à récompenser les milieux de travail qui ont mis en œuvre une démarche proactive ou une réalisation pour prévenir les accidents.
Divisés en trois catégories, les prix s’adressent aux petites et moyennes entreprises, aux grandes entreprises, ainsi qu’aux organismes publics. Les participants peuvent faire connaître leurs bonnes pratiques pour en inspirer d’autres, en plus de courir la chance d’être nommés au Gala national.
Le milieu de la construction compte parmi ceux où l’on répertorie le plus grand nombre d’accidents, notamment concernant les chutes en hauteur.
« Souvent, des mesures sont mises en place dans les milieux de travail pas nécessairement parce qu’il est arrivé un accident, mais plutôt parce que c’est passé proche, mentionne la responsable des communications de la direction régionale de la CNESST, Marie-France Roulier. Le milieu est donc proactif parce qu’il a eu peur. »

Simple comme bonjour

Selon la responsable des communications, les critères du concours sont plutôt simples. Les dossiers présentés doivent représenter les milieux de travail de façon paritaire, soit l’employeur et le travailleur, et compter plus qu’un employé. « On ne cherche pas quelque chose de compliqué, on cherche du résultat », résume Mme Roulier.
L’an dernier, l’une des entreprises récipiendaires avait été récompensée pour la confection d’un bras mécanique pour ramasser les feuilles. Auparavant, le travail était fait manuellement et était très physique. Cette innovation permettait de réduire les risques de blessures, en allégeant l’effort physique pour l’employé.
L’entreprise Formica de Saint-Jean-sur-Richelieu avait quant à elle été félicitée pour la création d’un appareil qui réduit la friction entre des feuilles de laminé. À l’aide de jets d’airs, les feuilles étaient séparées, sans même avoir à fournir de l’effort physique.
« Parfois, l’innovation ne coûte rien », insiste Marie-France Roulier.
Les projets admissibles seront finalistes pour les prix régionaux, qui seront décernés le 24 mai 2018. Les lauréats régionaux seront ensuite en lice pour la 14e édition du Gala national, qui se tiendra à Québec, au printemps 2019.

Mission

La CNESST lance plusieurs campagnes publicitaires notamment à la télévision pour assurer son mandat de prévention des accidents de travail. Lorsque de malheureux incidents surviennent, des équipes d’urgence sont dépêchées pour prendre de l’information et produire un rapport, afin d’éduquer pour que l’incident ne se reproduise plus.
Renseignements : grandsprixsst.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de