Quatorze artistes réunis sous un même toit

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Quatorze artistes réunis sous un même toit
Quatorze artistes chamblyens exposent leurs œuvres au Pôle culturel de Chambly, du 16 janvier au 16 mars. (Photo : courtoisie - Mathieu Pratte)

La Ville de Chambly met en œuvre l’exposition Rencontre, présentée au Pôle culturel de Chambly du 16 janvier au 16 mars.

L’exposition collective dévoile le talent artistique de quatorze artistes de Chambly aux styles variés. Il s’agit de : Micheline Brazeau, Micheline Caillé, Claude Carrière, Dominic Depeyre, Hélène Fortin, Bertrand Gauthier, Joanne Giguère, Louis Hébert, Francine Laporte, Catherine Monterde, Danielle Nadon, Fanny Rice, Marie-Josée Robinson et France Rondeau.

Les intéressés ont pu contempler les œuvres lors du vernissage qui s’est déroulé le jeudi 16 janvier. Il est désormais possible d’admirer l’ensemble de ces œuvres, installées dans le grand corridor menant à la salle de spectacle.

Également, les gens qui se sont déplacés ont pu découvrir Champ littéraire, l’œuvre collective créée lors de l’événement d’inauguration du Pôle culturel de Chambly sous la direction de l’artiste Madeleine Turgeon. Plus de 200 enfants accompagnés de leurs parents et d’amis ont contribué à la création de cette œuvre, soulignant l’inauguration de ce nouveau lieu de culture.

Portraits d’artistes

Parmi les quatorze artistes chamblyens qui y exposent, Micheline Brazeau et sa toile Mademoiselle Chambon, Claude Carrière et sa toile Rencontre météorite ainsi que France Rondeau et sa toile Contre marée seront de la fête.

« J’ai un style impressionniste. Je peins à la spatule dans un style flou qui porte à la mélancolie et à la rêverie », dépeint Mme Brazeau qui, inspirée par Monet, peint depuis plus de 50 ans.

14 – C’est le nombre d’artistes chamblyens qui seront exposés.

« Je décrirais mon style comme étant abstrait. Mon médium principal est l’acrylique. J’utilise peu l’huile. Ce sera la première fois que j’expose », partage à son tour Claude Carrière, dont les inspirations sont davantage québécoises en Tex Lecor et Normand Hudon.

« Moi, j’ai un style bien particulier, lance d’emblée France Rondeau, qui peint depuis plus de vingt ans. Je m’inspire du cubisme 2D, que je déconstruis et auquel je redonne une troisième dimension. Mes professeurs me disaient que ça n’existait pas. Étant donné que je me nomme Rondeau, j’ai appelé ça du rondisme, même si c’est cubique, c’est paradoxal », décortique celle qu’inspire George Braque.

L’exposition sera accessible au public selon les heures d’ouverture du Pôle culturel de Chambly.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de