Quand le téléphone s’immisce dans un couple

Par Martine Veillette
Quand le téléphone s’immisce dans un couple

La technologie et Internet font maintenant partie intégrante de la vie quotidienne de beaucoup de personnes. Ils s’immiscent même dans la vie de couple.

Les sexologues interpellés par le Journal s’accordent pour dire que la présence des téléphones intelligents et des tablettes, de même que l’accès facile à Internet apportent certains enjeux pour les couples nouveaux ou de longue date. Une problématique présente depuis quelques années, qui apporte des aspects positifs mais aussi négatifs.

Couples stables

Dans les couples établis depuis plusieurs années, les appareils peuvent amener l’éloignement des partenaires et mener à des séparations. Les sexologues soutiennent qu’en se branchant sur leur téléphone, les partenaires peuvent se déconnecter l’un de l’autre. « Le téléphone devient un objet de fuite afin d’éviter des discussions ou d’éviter l’intimité avec son conjoint. Ils se parlent de moins en moins parce qu’ils sont chacun sur leur téléphone », indique Annie Goyer, sexologue-clinicienne et psychothérapeute à Richelieu.

« J’entends souvent des clients dire que lorsque l’autre lit un livre, ils ont l’impression de pouvoir avoir accès à lui. Lorsqu’il est au téléphone, il est dans sa bulle et connecté à d’autres », mentionne de son côté Virginie Lavoie-Dugré, sexologue et psychothérapeute à Saint-Bruno.

Le fait de pouvoir se connecter à d’autres peut entraîner de la cyberinfidelité et même des relations extraconjugales. « Ça ne veut pas dire qu’il y aura plus d’infidélité, mais ça crée plus de possibilités. On peut développer une relation avec quelqu’un d’autre et échanger des photos ou des sextos », mentionne-t-elle. « C’est possible de communiquer avec d’autres sans que l’autre s’en aperçoive. Ce n’est pas toujours mal intentionné, mais ça ouvre des portes à l’infidélité », indique pour sa part Mme Goyer.

Les sexologues indiquent qu’il est toutefois facile pour un partenaire de fouiller dans le téléphone de l’autre. Parfois, il peut y découvrir un texto ou un commentaire pouvant mener à un conflit ou l’ébranler dans sa confiance en soi et en son couple.

La sexologue de Saint-Bruno mentionne également que le cellulaire devient parfois la façon de gérer un conflit. Pour les générations plus jeunes, le cellulaire fait partie de leur vie et de leur façon de communiquer. « Beaucoup de couples utilisent le texto pour régler un conflit parce que c’est moins confrontant. Chacun se fait son idée et son interprétation. Ils ne vont pas au fond des choses », dit-elle. Sur ce point, Audrey Morabito, sexologue à Chambly, estime que le texto peut parfois aider à régler un conflit en permettant de réfléchir à ses paroles. Elle estime toutefois que les partenaires doivent ensuite se parler de vive voix.

La sexologue de Richelieu ajoute que la connexion avec son téléphone peut accentuer la dépendance, notamment à la pornographie.

Nouveaux couples

Pour les nouveaux couples, l’engagement est l’un des principaux enjeux soulevés. Avec l’accès facile à des sites et des applications de rencontres, il devient parfois difficile pour un célibataire d’arrêter son choix et de s’investir dans une relation. « Il y a tellement de choix que les gens se questionnent “ comment m’assurer que je choisis la bonne personne? “ Il est donc difficile de s’engager et de s’impliquer dans la relation », indique Virginie Lavoie-Dugré.

Certains sont en couple et gardent leur fiche ouverte mais non active, au cas. Elle ajoute que les couples en général peuvent être tentés de moins faire les efforts nécessaires pour solidifier une relation s’ils ont la possibilité de trouver un autre partenaire.

Annie Goyer souligne que cette panoplie de possibilités peut apporter son lot de frustrations et de sentiments de rejet. « Lorsque deux personnes se parlent par le biais d’une application, ça semble cliquer et d’un coup, l’un d’eux disparaît. Ça peut être problématique pour l’estime de soi. Il y a beaucoup d’offres; passer à l’autre, c’est facile », dit-elle.

Audrey Morabito mentionne toutefois que ces sites permettent également de filtrer les attraits de la personne avant de la rencontrer. Ce qui peut être bénéfique.

Pistes de solutions

Les sexologues interrogées sont d’avis qu’il faut prendre conscience de notre problème de consommation. Ensuite, il faut se fixer des limites et se mettre des règles. Par exemple, pas de téléphone à table ou dans la chambre à coucher et favoriser les échanges verbaux. Il est important de prendre le temps de passer des moments de qualité à deux.

Pour les nouveaux couples, il faut que chacun donne la chance à l’autre. « Il faut se dire que si la personne a suffisamment de points en commun avec soi, on aimera passer du temps avec. Il faut donner une chance à la relation et fermer ses fiches pour réellement s’investir », conclut Mme Lavoie-Dugré.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de