Quand la COVID s’immisce dans le jeu

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Quand la COVID s’immisce dans le jeu
Lysanne Richard accueillant Stéphane Fallu dans la maison. (Photo : capture d'écran - Noovo)

Testé positif à la COVID, Stéphane Fallu avait été contraint de faire son entrée dans la maison de Big Brother Célébrités une semaine plus tard que les autres candidats, échappant à l’étape de l’élimination de la première semaine. Lourd de conséquences, ce retard le place aujourd’hui en situation de désavantage par rapport à ses adversaires.

Aux prises avec la COVID, le candidat de Chambly avait dû attendre avant de débuter l’aventure dans la maison des célébrités. Y voyant un privilège injustifié, le patron de la maison, PL Cloutier, a décidé de le mettre en danger dès son arrivée dans le jeu, par souci d’équité.

« Y’aurait Fallu qu’il arrive avant! », a lancé, en jeu de mots, la production de Big Brother Célébrités pour décrire le début bancal de M. Fallu à l’émission.

« La majorité (des participants) ont contracté la COVID-19 avant le début du tournage (…) » – Noovo

Six célébrités doublement isolées

Et comme si ce n’était pas assez pour bouleverser le déroulement de la compétition, six autres candidats de Big Brother Célébrités ont obtenu un résultat positif à la COVID. Étant déjà isolés du reste du monde au sein de cette illustre demeure, les participants concernés ont fait le choix d’y faire aussi leur quarantaine, ensemble, mais loin des autres candidats, plutôt que de quitter le studio.

Parmi les contaminés, on compte l’autre candidate chamblyenne, soit la plongeuse extrême Lysanne Richard, les humoristes Eddy King, Martin Vachon et Michelle Desrochers, la chanteuse Valérie Carpentier et la joueuse professionnelle de jeux vidéo Stéphanie Harvey.

La COVID semble ainsi s’acharner sur les téléréalités, puisque avant l’annonce de cette éclosion, c’est le report de l’émission de variétés Star Académie qui s’est imposé en raison d’une flambée des cas de COVID en son sein.

Une éclosion qui aurait pu être évitée

Un isolement préventif pour tous les candidats aurait pu éviter l’éclosion à Big Brother, puisque Noovo a indiqué que « La majorité (des participants) ont contracté la COVID-19 avant le début du tournage et ont dû se soumettre à des tests et à une période d’isolement avant leur entrée dans la maison ». C’est donc qu’à défaut d’avoir été contaminés par des techniciens ou autres visiteurs de plateau, les célébrités se seraient elles-mêmes exposées au virus en se côtoyant de près, 24 heures sur 24.

« Le choix de rester dans la maison en groupe ou de faire leur isolement à l’extérieur de la bulle familiale de Big Brother leur appartient entièrement. Les célébrités habitant la maison de Big Brother sont considérées, par l’expert agréé en santé et sécurité au travail (CNESST), comme faisant partie d’une bulle familiale, étant isolées et entre elles depuis le début des tournages. La production continue d’aller au-delà des exigences sanitaires émises par l’AQPM et la CNESST, conformes aux recommandations de la santé publique. L’application de ce protocole se fait en collaboration avec un expert sur place, agréé CNESST, qui accompagne au quotidien l’équipe, et ce, depuis plusieurs semaines », a déclaré Noovo.

Lysanne Richard restera dans l’aventure, tandis que Stéphane Fallu est en danger et risque l’élimination.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires