Propos à l'égard d'une journaliste: Guy Julien s'explique

Propos à l'égard d'une journaliste: Guy Julien s'explique

L’ex-ministre péquiste Guy Julien est sorti de son mutisme, mercredi, pour expliquer sa plaisanterie qu’il a lui-même jugée «de mauvais goût» adressée à la journaliste de Radio-Canada Mauricie, Marie-Claude Julien.

«C’est un événement malheureux et très maladroit. Ce n’était pas mon intention de blesser Marie-Claude Julien, j’ai mal contenu ma frustration face à la saga entourant le Groupe RCM. Je me suis vraiment tiré dans le pied…», a mentionné M. Julien en conférence de presse.

Ce dernier s’est retrouvé au cœur d’une controverse à la suite de propos et de gestes à l’égard de la journaliste lors d’une conférence du Groupe RCM, la semaine dernière.

Le vice-président de l’organisme à but non lucratif, qui emploie des personnes handicapées, a fait une accolade à Mme Julien, lui a caressé les cheveux et lui a dit: «Je te regardais à la télé la semaine passée, pis t’as grossi toi. T’as engraissé». Selon ses dires, son intention était de la taquiner.

Il a expliqué son comportement par une accumulation de frustration créée par la bisbille entourant le congédiement de plusieurs personnes-cadres du Groupe RCM et des jetons de présence perçus par lui et le président, Yvon Picotte.

«De voir mon nom être associé à des malversations, ça m’a énormément blessé. Je l’ai pris comme une attaque personnelle! […] Tous ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un misogyne. Ce n’était pas brillant, je l’admets, mais qui n’a jamais fait d’erreur?», a-t-il dit.

La présidente Fédération professionnelle des journalistes du Québec, section Mauricie-Centre-du-Québec, s’est dite satisfaite. «Dans l’ensemble, nous acceptons les excuses que l’on vient d’entendre. Il reconnaît que son comportement était déplacé et qu’il a tenu des propos dégradants», a indiqué Charel Traversy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires