Les promesses de Démocratie Chambly

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Les promesses de Démocratie Chambly
Julie Daigneault a réitéré ses engagements lors d’un 5 à 7 partisan. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Une semaine après avoir dévoilé sa plateforme sous le thème « On a juste une Ville à vivre », le parti Démocratie Chambly a tenu, le 13 octobre dernier, une rencontre publique partisane en format 5 à 7  au restaurant La Croisée des Chemins, afin d’échanger sur les enjeux sociaux, communautaires et économiques de la ville.

C’est dans une salle aussi comble de partisans que les normes sanitaires le permettent, que l’animatrice de la soirée, Louise Chevrier, a ouvert le bal : « Ce soir, nous vous avons conviés, d’abord et avant tout, pour se revoir et se rassembler, mais aussi pour vous permettre d’en apprendre davantage sur les idées de Démocratie Chambly, et de discuter avec nos candidats qui sont tous présents. » S’en est ensuivi une introduction et une présentation de tous les candidats qui l’ont rejointe sur l’estrade.

Puis, vers 18h, la chef de parti et candidate à la mairie, Julie Daigneault, a pris la parole, encouragée par les tapements de mains et les cris à l’unisson, pour prononcer un discours, rappelant ses engagements. « Mon implication active m’a permis de constater les grands besoins dans notre ville, dont celui de nous doter d’une planification stratégique. Son dernier plan de développement, et la plupart de nos politiques, datent de 2009, ou d’avant. Je suis persuadée d’être la leader dont le conseil municipal a besoin pour faire arriver Chambly en 2021, et lui donner une vision d’avant-garde (…) Ce que l’on veut, c’est concilier le développement urbain et la densification (…) Il faut aussi conjuguer ça avec la nécessité de faire face à l’urgence climatique. Il va être important aussi d’assurer un dialogue constant avec les villes voisines, nos partenaires régionaux et provinciaux, et représenter l’ensemble des intérêts de notre ville pour régler nos enjeux. Au cœur de tout ça, il faudra consulter les citoyens et la communauté d’affaires, pour redéfinir les besoins de notre territoire, et aussi les redéfinir après la pandémie. »

Propositions en matière d’économie

Elle maintient que « Notre territoire peut encore accueillir énormément de créateurs d’emplois, et comme élus, on doit aller à leur rencontre (…) on ne peut plus attendre que ces gens cognent à notre porte. Avec les gens d’affaires, on va devoir développer une politique d’industrialisation pour soutenir le milieu des affaires, amener les entreprises de chez nous, et amener des entreprises qui nous permettront de nous démarquer, favoriser la rétention de nos talents, et de notre main-d’œuvre aussi. Et, quand on parle d’économie, il y a quelque chose qu’on oublie souvent, c’est de parler de nos terres agricoles. À Chambly, on a des terres agricoles exceptionnelles. On doit favoriser leur utilisation, faire en sorte que des projets d’agriculture s’implantent au cœur de nos terres, pour les faire vivre. » Questionnée par le journal quant à ce qu’il serait possible d’apporter de plus que ce qui a déjà été mis en place par la Ville, concrètement, pour aider les commerçants dans une optique post-pandémique, elle répond que « ce sont eux qui vont nous le dire ».

« (…) ce qui m’a frappé, c’est l’absence des gens plus âgés dans cette consultation. » – Julie Daigneault

« Chambly est la plus grande ville de la Vallée du Richelieu. On a d’abord un marché public qui pourrait attirer encore plus de gens pour mettre en valeur nos producteurs et nos créateurs de saveurs. On veut les aider en leur offrant un endroit mieux adapté à la réalité alimentaire, favoriser un plus grand achalandage aussi, mais préserver son identité, ce lieu de rencontre entre les citoyens. » Elle souhaite stimuler l’achat local et l’économie circulaire de Chambly.

Vie active et communautaire

« Au niveau communautaire, les gens ont renoué avec les espaces de plein air, ils ont investi chacun de nos parcs, chacun de nos espaces verts. Un plan directeur a été demandé à nos fonctionnaires, afin de revoir nos installations, utilisations de nos parcs et les mettre au goût du jour. Tristement, peu de gens ont participé à cette consultation publique, et ce qui m’a frappé, c’est l’absence des gens plus âgés dans cette consultation ». En entrevue avec le journal, elle prétend que beaucoup de gens âgés lui ont confié devoir se rendre jusqu’à Saint-Lambert pour participer à des activités.

Ses chevaux de combat

Mme Daigneault a réitéré sa promesse de protéger le patrimoine bâti et historique de Chambly, l’environnement, et le dernier espace vert qu’est son ancien golf, « mais pour réaliser ce projet, on devra le faire en équipe, et on devra le faire avec le propriétaire aussi, avoir le courage de s’asseoir avec lui pour discuter ». Elle entend aussi renforcer la participation citoyenne et inclusive, et souhaite que Chambly devienne « un modèle en matière de transport actif et collectif ». Elle souhaite valoriser les services de proximité et de qualité. Elle s’engage à s’assurer que le plan proposé par la ville réponde réellement aux besoins des Chamblyens. Elle insiste sur l’importance du partage des installations et des sentiers, d’une cohabitation harmonieuse avec les animaux de compagnie dans les parcs, et de travailler de concert avec le ministère des Transports pour rendre les intersections aux grandes artères sécuritaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Line Roberge
Line Roberge
1 mois

Soirée mémorable! Bravo Julie!

Crystiane Neveu
Crystiane Neveu
1 mois

Bravo Julie, une candidate chevronnée à la mairie de Chambly !