Première Coupe Canada pour Samuel Thibault

Par andrecorbeij
Première Coupe Canada pour Samuel Thibault

Samuel Thibault, ce jeune spécialiste de la descente en vélo de montagne vient d’ajouter un fleuron à sa couronne. Aux dires de ce dernier, c’est le plus important de sa carrière.

Le jour de la fête des Patriotes, le Chamblyen s’est déplacé du côté du Mont-Tremblant pour prendre part à sa première Coupe Canada en classe senior élite. Il coiffera au final tous les représentants du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

L’exploit que Samuel a réalisé est peu banal puisqu’il est devenu le premier Québécois à remporter cette manche depuis 2009.

«C’est ma plus belle victoire à ce jour. Sur le coup, je n’ai pas réalisé ce que cela pouvait représenter. C’était comme si je vivais un rêve. Ça m’a pris une couple de jours pour me réveiller. Quand je voyais sur Internet qu’on en parlait beaucoup, là c’est venu me chercher», lance Samuel.

Curieusement, Samuel ne pensait vraiment pas avoir exécuté la course de sa vie.

«J’avais fait une bonne descente, mais ce n’était pas ma meilleure à vie. Le parcours de Tremblant est vieux et très accidenté. Ça brasse pas mal! Il y a très peu d’endroits où tu peux descendre à pleine vitesse. C’est un parcours rocheux et très technique. Quand je suis arrivé en bas de la montagne, il restait deux autres compétiteurs avant de connaître les résultats qui n’ont pas pu me battre», explique Samuel.

Une longueur d’avance

À l’automne dernier, Samuel s’est expatrié dans l’Ouest canadien pour s’entraîner.

«De novembre à la fin du mois d’avril j’ai roulé en cross-country dans les montagnes du nord de Vancouver qui ne sont enneigées qu’au sommet. Je pense que ç’a beaucoup aidé ma préparation physique. En début de saison, ça me donne une longueur d’avance sur les autres gars du Québec et de l’Ontario, c’est certain. C’est la première année que j’arrive vraiment prêt pour le début des compétitions», lance Samuel.

Dans la cour des grands

Samuel s’est envolé le 1er juin pour l’Europe. Il prendra part à deux manches de la Coupe du monde. La première aura lieu en Grande-Bretagne et l’autre en Autriche. Ce sera un gros test pour le Chamblyen qui aura 22 ans en juillet.

«C’est un rêve qui se réalise enfin pour moi. Je vais croiser les meilleurs cyclistes au monde. Mon objectif est de me qualifier pour les finales et ensuite de faire de mon mieux. Les parcours sont mythiques et je vais pouvoir enfin et toucher pour vrai. C’est en roulant avec les meilleurs que tu peux le devenir.»

Samuel concentra ses activités cette année en Coupe Canada et Coupe du monde. On pourra le voir en Coupe Québec, le circuit qui l’a vu grandir.

«En vélo de montagne, les Coupes du Québec et du Canada ont souvent lieu au même endroit et en même temps. Je m’inscris souvent aux deux. Ça me permet de faire plus de courses durant les week-ends et d’essayer d’améliorer mes chronos», explique Samuel.

Travaillant au centre de ski à Bromont, Samuel profite des installations en dehors des heures du travail. Une belle façon pour lui d’ajouter du millage à son vélo et de devenir encore meilleur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires