Police: Le député de Chambly s’attaque au ministre de la Sécurité publique

Police: Le député de Chambly s’attaque au ministre de la Sécurité publique

POLITIQUE. Le député de Chambly, Jean-François Roberge, a dénoncé le traitement différent que le ministre de la Sécurité publique Pierre Moreau a réservé à Chambly en refusant son projet de service de police, mais en autorisant celui de la Ville de Mercie

Lors de la période de questions à l’Assemblée nationale le 24 novembre, il a d’abord rappelé que l’ancienne ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a «sans aucune justification» refusé que Chambly offre un service de proximité en mettant sur pied une police municipale. Puis, il a fait part de son mécontentement à l’égard des agissements de son remplaçant.

«Pour ajouter l’insulte à l’injure, le nouveau ministre, lui, a passé un décret jusqu’en 2020 pour imposer la Régie aux trois villes qui l’avaient quitté. Quelle arrogance!», s’est-il exclamé.

«Au même moment, le ministre a autorisé la création d’un corps de police à Mercier, une ville d’à peine 12 000 habitants dans son comté», a-t-il renchéri.

M. Roberge a souligné que les villes de Chambly, Richelieu et Saint-Mathias ont une population combinée de 40 000 citoyens.

«C’est du deux poids, deux mesures. Comme justifié le refus à Chambly, si on dit oui à Mercier», a-t-il conclut.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires