Police à Chambly : l’entente avec la Régie prolongée jusqu’en 2020

Par Annabelle Baillargeon
Police à Chambly : l’entente avec la Régie prolongée jusqu’en 2020

POLICE. Revirement de situation dans la saga du projet de créer un service de police à Chambly : la ministre de la Sécurité publique Lise Thériault annonce qu’elle prolonge l’entente intermunicipale avec la Régie intermunicipale Richelieu-Saint-Laurent ju

Cette décision figure dans une lettre envoyée hier au maire de la Ville de Chambly, Denis Lavoie. Il y a deux semaines, le maire avait fait la demande à la ministre pour que le territoire de la Ville soit desservi par la Sûreté du Québec (SQ) dès le 1er janvier 2016, au moment où l’entente avec la Régie sera échue.

Le maire analyse présentement le dossier avec ses avocats, informe Micheline Le Royer, directrice des communications à la Ville. Rappelons que la ministre a refusé la création d’un corps de police à Chambly. Des procédures judiciaires sont d’ailleurs intentées à ce sujet par la Ville.

Le maire de Richelieu est contre

Cette décision touche également la municipalité de Richelieu, qui avait souligné son intérêt à être desservie par la police de Chambly. Le conseil avait fait la même demande d’être desservie par la SQ lors d’une assemblée extraordinaire le 26 octobre dernier.

Le maire Jacques Ladouceur mentionne qu’il a reçu une courte lettre du ministre des Affaires municipales Pierre Moreau spécifiant également le prolongement de l’entente jusqu’en 2020, en vertu d’un article de la Loi sur les cités et les villes.

Dans ce passage, on indique que « lorsqu’un intéressé démontre que, pour des raisons exceptionnelles, l’intérêt des contribuables serait mieux servi par le maintien de la régie, le ministre peut décréter ce maintien et la prolongation de l’entente pour une période qui ne peut excéder celle de l’entente originelle. »

Une raison qui ne convainc pas M. Ladouceur, qui réclame plus de détails. Ce dernier affirme avoir fait une demande d’accès à l’information auprès de la Régie, du ministère des Affaires municipales et de la Sécurité publique pour obtenir des réponses.

« Je me demande qui sont ces personnes intéressées et quelles sont les raisons exceptionnelles indiquant que les contribuables seraient mieux servis avec le prolongement de l’entente », questionne Jacques Ladouceur en entrevue téléphonique.

Ce dernier admet qu’il est peu probable que le territoire de Richelieu soit desservi par la SQ dès janvier. Il ajoute toutefois que la décision rendue au terme de la poursuite entre la Ville de Chambly et Mme Thériault pourrait changer la donne.

Contacté à ce sujet, le sergent Pierre Tremblay, porte-parole pour la Régie informe que cette décision ne change rien pour les policiers.

« Nous avons toujours offert le même service aux villes qui souhaitaient être desservies par Chambly. Ça ne fait aucune différence pour nous, on va continuer de faire le travail comme nous l’avons toujours fait. C’était une question politique », soutient-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires