Plus d’Opération Nez Rouge à Chambly-Carignan

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Plus d’Opération Nez Rouge  à Chambly-Carignan
Les services d’Opération Nez Rouge ne seront plus donnés à Chambly-Carignan. (Photo : Courtoisie)

C’est avec un pincement au cœur que le Centre de bénévolat de la Rive-Sud (CBRS) a annoncé qu’après mûre réflexion il mettait fin à sa collaboration avec l’Opération Nez Rouge à titre de maître d’œuvre pour les centrales du Bassin-de-Chambly.

Cela faisait déjà deux ans, en raison de la pandémie, que le service de raccompagnement n’était plus organisé dans la région de Chambly.
« La crise pandémique des deux dernières années et le manque de ressources humaines ont mené le CBRS à une grande réflexion. Le conseil d’administration et toute l’équipe ont revisité les priorités du centre et en sont venus à la conclusion qu’ils devaient passer le flambeau à d’autres organisations et se recentrer sur leur mission première », a indiqué Annie Desbiens, coordonatrice du CBRSau point de service de Chambly.

« La crise pandémique des deux dernières années et le manque de ressources humaines ont mené le CBRS à une grande réflexion. » – Annie Desbiens

En effet, fondé en 1978, le Centre de bénévolat de la Rive-Sud est un organisme sans but lucratif qui regroupe des bénévoles et des organismes en vue de promouvoir et de développer un bénévolat de qualité dans une perspective d’entraide communautaire sur tout son territoire. Le client visé par la mission est le bénévole. Le CBRS dessert aussi la clientèle bénéficiaire et les organismes sans but lucratif par ses services directs.

Seize ans de collaboration
Cette collaboration existait depuis 16 ans avec l’Opération Nez Rouge.
Le CBRSse recentrera sur sa mission principale, qui est d’orienter les bénévoles de la région qui veulent s’impliquer et de conseiller les organismes.
« Nous tenons à vous remercier chaleureusement, chers partenaires et collaborateurs, pour toutes ces années d’implication avec nous; vous nous avez permis de réaliser des campagnes incroyables », pouvait-on lire dans un communiqué.

En manque de bénévoles
L’organisme souffre du manque de bénévoles. En temps normal, ce sont 250 personnes qui font partie du regroupement. Aujourd’hui, le point de service de Chambly estime entre 20 et 30 % la diminution du nombre de bénévoles. « Il y a des raisons reliées à la COVID. Les personnes s’impliquant sont aussi vieillissantes, mais on peut dire également qu’il y a des cycles dans le bénévolat », de conclure Mme Desbiens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires