Plus de 779 000 $ pour refaire le chemin Brunelle à Carignan

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Plus de 779 000 $ pour refaire le chemin Brunelle à Carignan
(Photo : archives)

Le député Jean-François Roberge a annoncé plus de 779 000 $ pour l’amélioration du réseau routier local de Carignan.

« C’est une bonne nouvelle pour notre Ville. Cela allégera le fardeau fiscal des citoyens », a indiqué au journal le maire de Carignan, Patrick Marques.

Le député de Chambly, Jean-François Roberge, a annoncé cette semaine que le gouvernement du Québec accorderait une aide financière de 779 701 $ à la Municipalité de Carignan afin de la soutenir dans l’amélioration de son réseau routier local. La mesure s’inscrit dans le Programme d’aide à la voirie locale (PAVL), qui permet aux administrations municipales de revitaliser leurs infrastructures locales. Les montants annoncés aujourd’hui sont directement reliés aux 120 M$ de la mise à jour économique dévoilée en novembre dernier.

« Cet important investissement confirme l’intention de votre gouvernement de bonifier le réseau routier local. L’effet sur la qualité de vie des citoyennes et citoyens de Carignan sera majeur. Je remercie les élus municipaux pour leur précieuse collaboration dans l’élaboration de ces travaux d’envergure pour notre belle région » cite Jean-François Roberge, député de Chambly.

Cette aide viendra financer à 50 % les travaux de réfection du chemin Brunelle, chemin parallèle à l’autoroute 10, des travaux prévus cette année et estimés à 1,5 million de dollars. « Notre demande de subvention a été acceptée cette année. L’an dernier, la demande que nous avions faite pour la réfection du chemin Grande-Ligne n’avait pas été retenue », de préciser M. Marquès.
Chaque année, la Municipalité scrute les programmes de subvention de Québec pour pouvoir remettre en état son réseau routier.

« Nous avons beaucoup de chemins de campagne qui se détériorent. C’est pour cela que nous avons un programme de quatre ans destiné à nos routes. L’an passé, nous avons même instauré une taxe d’amélioration routière. Un montant annuel est attitré au pavage. »

L’an dernier, c’est la route Bellerive qui s’est refait une jeunesse, du champ d’entraînement de golf jusqu’à la route 112.

Faits saillants
• Le PAVL a pour objectif de soutenir les municipalités dans la planification, l’amélioration et l’entretien du réseau routier local dont elles ont la responsabilité.
• Il dispose d’un budget total de 357,7 M$ pour 2022-2023 et est divisé en trois axes (planification, amélioration et maintien des infrastructures). Ces axes se composent d’un total de 11 volets, dont 2 ajoutés en février 2021, soit :
– l’axe rétablissement, qui vise à faciliter la mise en place de mesures temporaires à la suite d’un événement fortuit sur une route locale de niveaux 1 et 2;
– l’axe soutien, lequel permet la réalisation de certains projets d’infrastructure liés à l’amélioration de la chaussée et de la sécurité routière qui ne cadraient dans aucun paramètre auparavant.
• L’uniformisation des modalités du PAVL, rendues publiques en février 2021, amoindrit les exigences administratives pour les municipalités et les organismes admissibles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires