Plonger dans les ténèbres

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Plonger dans les ténèbres
La famille de David Buisson ne prend pas l'Halloween à la légère. (Photo : courtoisie)

Avec l’Halloween qui approche, c’est le retour de la Maison des ténèbres mise sur pied par le Chamblyen David Buisson.

Le rituel est maintenant créé. La place à ne pas manquer à Chambly lors de l’Halloween se situe au 1589, rue René-L’Heureux, près du rond-point. Fort de son succès de l’an dernier, David Buisson revient en force cette année. Il promet d’en mettre plein la vue. Le père de famille échelonne cette fois l’événement sur deux jours, soit les 30 et 31 octobre. « C’est tellement d’énergie et d’efforts pour deux heures, ça vaut la peine d’étirer », considère M. Buisson.

Quatre thématiques

Les visiteurs circuleront cette année à travers quatre thèmes principaux : Morts vivants (The Walking Dead), les clowns, L’Exorciste et Docteur Illume et son laboratoire. L’organisateur assure toutefois que personne ne sera souillé de fluides, comme c’est le cas dans le film culte L’Exorciste, lors d’une fameuse scène à laquelle participe notamment Linda Blair. Concernant les clowns, Pennywise, l’effroyable personnage issu du roman It, de Stephen King, ne sera pas de la partie. « Je ne l’accepte pas dans mon lot », confirme M. Buisson. Les deux soirs s’opéreront sous la direction du Docteur de la peste, ennemi du docteur Illume.

C’est une véritable passion pour l’Halloween que nourrit l’homme. Avec l’aide de sa conjointe, de sa famille et d’un voisinage tissé serré, il met de l’avant la maison hantée de grande envergure. En ce sens, tous mettront la main à la pâte pour couronner de succès l’événement. Certains se transformeront et auront le rôle d’épouvanter les visiteurs téméraires, alors que d’autres contribueront à l’aide de matériel et de logistique.

Malgré cette atmosphère ténébreuse, David Buisson tient à mentionner que le tout se fera également dans le respect des plus petits. Avant la grande prestation, il réunit les comédiens pour faire le point. « On ne fait pas peur aux enfants. On les salue. Pour les adultes, je n’ai aucun problème », nuance le principal intéressé.

Objectif

À plus longue échéance, M. Buisson souhaite toujours faire de cette Maison des ténèbres un rendez-vous dont les gens discuteront entre eux et qui s’inscrira à leur calendrier de façon répétitive. L’an dernier, c’est approximativement 400 visiteurs qui se sont déplacés pour constater l’ampleur du déploiement. Cette année, il espère en recevoir au moins mille.

L’organisateur souhaite avoir un soutien de la Ville dans le cadre du projet. Il a aussi demandé à une épicerie de contribuer à l’aide de bonbons. Relativement à l’épicerie, il n’avait pas eu de réponse au moment d’écrire ces lignes.

Carrefour familial du Richelieu

Afin de joindre l’utile à l’agréable, le Chamblyen s’est allié au Carrefour familial du Richelieu. Présent sur place, l’organisme recueillera les dons que voudront bien faire les visiteurs. La maison de la Famille est un milieu de vie où les parents peuvent se déposer et se ressourcer dans une atmosphère conviviale. Au-delà du plaisir, sa mission est d’offrir des ateliers et des activités, tant pour les enfants que les parents, tout en soutenant à travers l’aventure parentale.

Animatroniques

S’ajoutant au décor terrifiant, plusieurs animatroniques participeront au rendez-vous. Une animatronique est une créature robotisée ou animée à distance par des câbles ou par radiocommande, réalisée en général avec une peau en latex et des mécanismes internes permettant de lui donner une apparence de vie. Ces personnages dispendieux, que M. Buisson entrepose dans son garage toute l’année, il les trouve comme il le peut en fouillant sur le Web, quand ce n’est pas dans une boutique spécialisée. Deux ajouts de douze pieds nécessitant l’échafaud pour être montés se joindront à la fête. C’est l’équivalent d’environ 8 000 $ de robotisation qui sera mis en œuvre dans le but de marquer l’imaginaire des citoyens, autant petits que grands.

Partager cet article