Le plan d’urbanisme est rejeté

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Le plan d’urbanisme est rejeté
(Photo : Courtoisie - Daniel Houle)

Chambly. Avec 2 452 signatures, le plan d’urbanisme de Chambly a été rejeté par la population. La Ville souhaite désormais s’en remettre à la MRC de la Vallée-du-Richelieu pour trouver une solution.
Les résultats sont tombés hier soir à 19 h. Lorsque la greffière a annoncé que le registre comptait 2 452 signatures, une explosion de joie des détracteurs du plan d’urbanisme rassemblés sur les lieux s’est fait entendre.
« 250 signatures de plus que les 2 199 requises, c’est inespéré. On pensait que les résultats seraient serrés, pas avec une si forte mobilisation », exulte Louise Chevrier militante du Mouvement citoyen de Chambly (MCC) créé quelques jours avant l’ouverture des registres.

« On pensait que les résultats seraient serrés, pas avec une si forte mobilisation. » – Louise Chevrier

« C’est un grand soulagement pour nous et surtout un grand réconfort de voir que des gens ordinaires peuvent faire la différence. Nous ne donnons pas carte blanche à un maire après les élections. Nos représentants ont des comptes à rendre pendant les quatre ans de leur mandat à la population », d’exprimer Line Roberge, une autre militante du MCC.
Initialement prévu pour une journée, le délai permettant aux citoyens de signer les registres contre le plan d’urbanisme a dû s’adapter à la loi pour laisser ouverts les registres pendant quatre jours, soit du 19 au 22 février. « Nous avons été surpris tout au long du processus par la diversité de personnes qui sont venues signer les registres. Autant les plus âgés que les nouveaux résidants. Il y a eu un flux régulier de personnes chaque jour, mais surtout mercredi et jeudi. Alors que malgré les portes fermées à 19 h, il y avait encore du monde dans les escaliers », se rappelle Mme Chevrier.
Prochaines étapes
Pour le maire de Chambly, Denis Lavoie, organiser maintenant un référendum n’est pas pensable. « À chaque fois que le nombre de signatures sur un registre était atteint, je ne suis pas allé en référendum. Ce processus coûte trop cher. Ce n’est pas qu’une question de coût, c’est aussi pour répondre à cette forte mobilisation de la population qui a manifesté une volonté claire, explique-t-il au Journal de Chambly. Je remercie d’ailleurs toutes les personnes qui ont eu la délicatesse de s’être déplacées pour signer les registres. Je n’ai jamais dit que j’étais pour ou contre le plan d’urbanisme. Les employés de la Ville ont présenté au conseil municipal leur travail qui a été voté. »
Le maire devra désormais s’entretenir avec la M.R.C. pour connaître la suite du processus. « Tout est nouveau pour tout le monde, car cette situation ne s’est jamais passée depuis la création de la M.R.C. de la Vallée-du-Richelieu comme elle l’a dit dans votre journal fort justement », de conclure M. Lavoie.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Roman BretaineSabinik Pom Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Sabinik Pom
Guest
Sabinik Pom

Bravo! Une belle victoire.

Roman Bretaine
Guest
Roman Bretaine

« Je n’ai jamais dit que j’étais pour ou contre. Les employés de la Ville ont présenté leur travail… » Comme si les employés avaient l’opportunité de présenter un travail sans avoir au préalable l’assentiment du maire…