Peau à peau et portage

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Peau à peau et portage
Geneviève Ouellet. (Photo : courtoisie)

En soutien aux nouveaux parents isolés par la COVID-19, l’EMRI (Entraide maternelle du Richelieu) participe au programme Accès Portage Québec pour aider les familles à gérer le stress accru et l’isolement supplémentaire causés par la pandémie.

Depuis le début de la COVID-19, les familles en période périnatale ont vu leur réseau de soutien familial et communautaire s’effondrer, au moment où les nouveaux parents sont plus vulnérables et où leurs besoins sont plus criants. L’Institut national du portage des enfants (INPE) coordonnera la mobilisation à l’échelle provinciale de monitrices de portage et d’organismes communautaires pour soutenir des centaines de nouveaux parents, dont fait partie l’EMRI, basée à Marieville. À travers le programme Accès Portage Québec, ces parents auront droit à de l’accompagnement aux pratiques du peau à peau et du portage d’enfants, ainsi qu’à du matériel de portage.

« Étant mère de trois enfants, j’ai suivi la formation de monitrice de portage en 2016, par passion et pour m’outiller en tant que parent, car c’est un monde dans lequel il est facile de se perdre. Il y a des produits à perte de vue, des bons et des moins bons. Je peux maintenant guider les parents », fait part Geneviève Ouellet, une Carignanoise offrant des ateliers en ce sens depuis 2018 à l’EMRI.

En lançant Accès Portage Québec, l’INPE vise à encourager ces familles à adopter des pratiques au quotidien qui leur permettront de diminuer les conséquences du stress et de l’isolement. Les recherches démontrent notamment que le peau à peau a des bienfaits physiologiques et psychologiques sur les mères et leurs bébés, et que le portage permet une réponse plus rapide et adéquate aux besoins des bébés.

« Quand on applique le portage, on recherche une position physiologique. On tente de reproduire plus ou moins une position que le bébé avait dans le ventre, position qui est naturelle. On voit souvent des bébés pendus par la fourche avec les pieds dans le vide. Les produits offrant ce type de positionnement sont très répandus sur le marché car ils sont offerts à moindre coût. Pour un bon porte-bébé, il faut investir au moins 100 $. Tous les parents n’ont pas ces moyens », ajoute Mme Ouellet, qui a fait partie du CA de l’IPNE, contribuant à la naissance d’Accès Portage.

Concrètement, Geneviève Ouellet décrit son rôle comment en étant un d’accompagnement à travers des ateliers de groupe qui éclairent de façon générale sur tous les types de porte-bébés existants, ainsi que sur la façon de les utiliser de manière sécuritaire quant au positionnement de l’enfant. Le service s’offre aussi en privé, encore plus adapté aux besoins ciblés.

Accès Portage

Accès Portage a été testé à Drummondville en 2019. Première phase en vue d’un déploiement à plus grande échelle, ce projet-pilote a permis de confirmer les effets positifs du peau à peau et du portage dans le quotidien de familles qui, autrement, n’auraient pas eu accès à un tel accompagnement.

D’ici la fin du mois de novembre, 25 monitrices de portage accréditées par l’INPE offriront de l’accompagnement à plus de 600 familles, en étroite collaboration avec 75 organismes communautaires qui leur proposent déjà des services.

« Accès Portage Québec est le fruit de plusieurs années à bâtir un savoir-faire unique au Québec sur le portage d’enfants, ainsi qu’un réseau de monitrices compétentes et inspirées », dit Janie Vachon Robillard, directrice et cofondatrice de l’INPE. Le merveilleux du projet actuel, c’est qu’il nous permet de donner les moyens à des organismes de toutes les régions du Québec de mettre en œuvre facilement un programme Accès Portage dans leur communauté afin de joindre les familles les plus vulnérables, celles qui en ont le plus besoin ».

« Il y aura assurément un effet boule de neige dans l’intérêt porté au peau à peau et au portage », exprime Geneviève Calvé, présidente du conseil d’administration de l’INPE. « En distribuant plusieurs centaines de porte-bébés et de vêtements de peau à peau aux organismes communautaires, nous fournissons les bons outils aux intervenants afin de faire connaître et d’expérimenter les bienfaits de ces deux pratiques auprès de leur clientèle présente et future. Bien au-delà du réseau d’employés ou de bénévoles, nous savons que les parents partageront leur propre expérience avec leur entourage. »

« Nous sommes heureuses de prendre part à ce projet et de soutenir des familles de la région inscrites au programme. À l’EMRI, nous avons à cœur le bien-être et la santé des bébés. Le peau à peau et le portage sont des principes de base qui représentent des bienfaits pour le nouveau-né, qu’il soit prématuré ou né à terme. Le peau à peau lui permet de vivre en douceur la transition du ventre de sa mère vers le monde extérieur et le portage facilite la formation du lien d’attachement, stimule le développement cognitif et favorise le sommeil, entre autres. Ainsi, cette initiative de l’INPE nous permet d’obtenir les outils adéquats et d’offrir un soutien supplémentaire aux familles et surtout, d’apaiser le stress de la pandémie actuelle, tant pour elles que pour leurs nouveau-nés », mentionne Véronique Côté, directrice consultante de l’EMRI.

À propos de l’EMRI

Depuis plus de 40 ans, l’EMRI accueille et soutient les parents ayant choisi l’allaitement et promeut ce dernier tout en valorisant le rôle parental et en contribuant à l’épanouissement des familles, pour favoriser le lien d’attachement dès la grossesse et tout au long du développement des enfants de 0-5 ans. Située à Marieville, elle dessert le territoire du CLSC du Richelieu et offre du soutien à l’allaitement, des ateliers, des conférences, des cours de mise en forme, du répit à domicile et les mamans peuvent y développer de nouvelles amitiés grâce au café-boutique, entre autres.

À propos de L’INPE

L’INPE promeut les pratiques du peau à peau et du portage des enfants au Québec, auprès des familles, du grand public, des professionnels de la santé et des instances gouvernementales en fournissant de l’information de qualité et à jour, en offrant des programmes de formation professionnelle spécialisée et en constituant un espace de collaboration en vue du développement et de l’accessibilité de ces pratiques.

Pour en savoir plus : https://inpe.ca/(source : EMRI)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires