Patinoire réfrigérée à Carignan : le maire résolu

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Patinoire réfrigérée à Carignan : le maire résolu
Le maire de Carignan maintient que les travaux au centre multifonctionnel en valent la peine. (Photo : archives)

À la suite d’un article ayant paru dans notre avant-dernière édition, relatant le mécontentement de la conseillère municipale du secteur Carignan-Salières et de citoyens quant aux coûts des travaux pour la patinoire réfrigérée, le maire de Carignan a souhaité aborder les inquiétudes rapportées.

La Ville maintient que « la majorité (des Carignanois) est très heureuse et emballée par ce projet ». Elle estime que lorsqu’un groupe de citoyens ne semble pas au courant des coûts qu’engendreront les travaux au centre multifonctionnel, c’est surtout parce qu’ils viennent de s’installer à Carignan et non par manque de communication. « Tous ont accès aux coûts (…) il y a des années maintenant que la Ville prépare ce projet et que la population est au courant. Si vous avez le sentiment que certains le découvrent aujourd’hui, c’est sans doute par le fait que Carignan a le plus haut taux de croissance au Québec, selon Statistique Canada. Nous avons beaucoup de nouveaux résidants dans ce secteur. »

« Le projet profitera grandement aux jeunes familles du secteur. » – Patrick Marquès

Selon le maire

Le maire, Patrick Marquès, rappelle qu’il faut inspecter le projet dans sa globalité, et suggère que deux règlements d’emprunt sont à considérer. « Bien que ce soit ce qui a été rapporté par la conseillère Stéphanie Lefebvre, il est faux d’affirmer que le projet dépasse de cinq millions le montant prévu au règlement d’emprunt, puisque deux règlements sont impliqués. Le règlement 514, qui permet de consacrer 3,3 millions à la construction de la patinoire, et le règlement 517, qui, lui, se rapporte au stationnement. Par ailleurs, nous sollicitons la même main-d’œuvre pour les deux types de travaux afin que ce soit plus pratique. Il faut aussi rappeler aux citoyens que les dépenses ne seront pas compensées par des surtaxes, mais bien par un surplus accumulé. » Il ajoute que l’engouement des jeunes familles n’est pas négligeable. « Le projet profitera grandement aux jeunes familles du secteur. »

L’administration en place aurait pu choisir de réviser son projet pour minimiser les couts aux citoyens comme de remettre l’aménagement du pump track à plus tard. Malheureusement, M. Marquès a refusé de reculer comme il l’a expliqué à la séance du 3 mars dernier.

Des pommes et des oranges ?

Selon le maire, il n’est pas tout à fait logique de comparer le projet de patinoire de Carignan à celui de Candiac, « car celui de Candiac ne part pas de zéro. Non seulement nous commençons à neuf à Carignan, car c’est de tout un bâtiment dont il est question, mais le centre multifonctionnel sera utilisable à l’année longue ».

À cela, la conseillère du secteur concerné, Stéphanie Lefebvre, répond que « La ville de Carignan ne part pas de zéro (…) Le centre multifonctionnel est situé juste à côté de la future patinoire réfrigérée. Il y a donc des infrastructures existantes. » Elle maintient que « L’administration en place aurait pu choisir de réviser son projet pour minimiser les coûts pour les citoyens, en remettant, par exemple, l’aménagement du pump track à plus tard. Malheureusement, M. Marquès a refusé de reculer comme il l’a expliqué lors de la séance du 3 mars dernier. » Elle ajoute que selon elle, « si l’administration en place avait procédé plus rapidement, comme Candiac, le contrat n’aurait pas été octroyé en pleine pandémie alors que la pénurie de main-d’œuvre et de matériaux fait exploser les coûts ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires