Pas d’obligation

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Pas d’obligation
Christian Dubé et Dr Luc Boileau lors de la conférence de presse aujourd'hui. (Photo : Capture d'écran cepac)

Le port du masque est recommandé par la Santé publique du Québec à la suite d’une hausse importante des virus respiratoires. Elle n’applique pas cette recommandation aux garderies et aux écoles. 

Lors d’une conférence de presse le ministre de la Santé Christian Dubé et le directeur de la Santé publique du Québec le Dr Luc Boileau ont fait le point sur les maladies respiratoires infectieuses et la situation dans les urgences au Québec.

« Nous avons rencontré les experts de la Santé publique hier soir te on est encore préoccupé par la COVID-19 et les autres maladies respiratoires en augmentation importante chez les enfants. Concernant la COVID chez les adultes, il y a beaucoup de cas, mais il y a une stabilité », de commencer par dire le ministre qui s’inquiète aussi de la hausse des cas grippaux en Ontario. « Le réseau de santé est fragile », rappelle-t-il. 

Dans ce contexte la santé publique recommande « de porter le masque dans les lieux publics achalandés, pour tout le monde, à l’exclusion des écoles et des garderies, de se laver les mains régulièrement, particulièrement pour limiter la propagation de l’influenza, et de rester à la maison lorsqu’on fait de la fièvre et porter un masque quant on a des symptômes », de mettre de l’avant M. Dubé.

Après avoir donné une mauvaise information concernant la mise en fonction en région de la ligne 811 pédiatrique la semaine dernière, M. Dubé a indiqué que « depuis aujourd’hui la Montérégie et Laval peuvent appeler. Demain cela sera possible dans Lanaudière et à partir du 21 novembre dans les Laurentides. »

« Nous avons rencontré les experts de la Santé publique hier soir te on est encore préoccupé par la COVID-19 et les autres maladies respiratoires en augmentation importante chez les enfants. » – Christian Dubé

Santé publique

Même son de cloche pour le Dr Boileau. « La situation en ce moment est à risque. Plusieurs virus circulent et nous sommes préoccupés. Pour la COVID cela va de mieux en mieux, mais il y a un nouveau variant qui est très transmissible. Ce qui occupe les urgences pédiatriques ce sont d’autres virus. Malheureusement, on entre en plus dans la saison grippale. On a un cocktail épicé pour les prochaines semaines et mois. Donc il va falloir revenir à nos habitudes. On a décidé d’agir de façon préventive en faisant appel à toute la population.  Bien se laver les mains. Il faut se faire vacciner contre la COVID et l’influenza ». conclut-il.

Partager cet article