Pas de troisième mandat pour Matthew Dubé

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Pas de troisième mandat pour Matthew Dubé
Après huit ans de service à titre de député, Matthew Dubé essuie un cuisant revers face au chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet. (Photo : Jean-Christophe Noël)

Après deux mandats s’échelonnant de 2011 à 2019, Matthew Dubé, du Nouveau Parti démocratique (NPD), capitule devant la force de frappe du chef du Bloc, Yves-François Blanchet, dans la circonscription de Beloeil-Chambly.

Le jeune homme, qui n’avait que 23 ans à ses débuts en tant que député, avait amassé 42,74 % des voix lors du raz-de-marée du NPD de 2011 et 31,07 % des voix en 2015. Cette fois, devant la vague bloquiste qui a déferlé sur la circonscription, il s’avoue vaincu, cédant sa place à Yves-François Blanchet qui l’a emporté haut la main.

« Je suis déçu, mais fier de ce que j’ai accompli. J’ai livré la marchandise à la hauteur des attentes des gens et j’ai toujours mis de l’avant l’importance de la proximité envers les citoyens. Je suis déçu de perdre contre un candidat qui a choisi de ne pas faire sa soirée électorale dans sa circonscription. À lui de faire ses preuves, maintenant. Mes pensées sont également dirigées vers Jack Layton, Thomas Mulcair et Jagmeet Singh », exprime avec émotion Matthew Dubé.

« C’est moins un résultat qui concerne le NPD en soi. Il semble y avoir une tendance pour un autre parti. On verra ce que ça va donner », explique l’ancien député quant à la tangente du vote.

Un héritage de huit ans
« En termes de politique, c‘est l’iniquité fiscale du fort Chambly que je laisse en guise de legs. Plusieurs centaines de milliers de dollars que la Ville aura en poche grâce à mon travail. Je suis fier de ma présence auprès des citoyens. Nous partions de loin en 2011 et nous avons agréablement surpris. »

Gouvernement minoritaire
« Pour le parti, avec un parlement minoritaire, il y aura une réflexion à entamer sur la suite de choses. On pourrait se retrouver en élection beaucoup plus rapidement. En ce qui me concerne, ce qui m’attend, c’est ma famille, ma conjointe. Ils ont fait beaucoup de sacrifices pour moi comme député, mais aussi dans les campagnes. Demain, on passe de beaux moments en famille et on verra pour le reste. »

« Je suis déçu de perdre contre un candidat qui a choisi de ne pas faire sa soirée électorale dans sa circonscription. » – Matthew Dubé

Marie-Chantal Hamel, Parti libéral
Il y a six mois, quand Marie-Chantal Hamel a déposé sa candidature, elle ne savait pas qu’elle se mesurerait à un chef de parti.

« Je suis très fière de notre campagne dans les circonstances. Notre équipe a effectué tout un travail. Je félicite M. Blanchet ainsi que les autres candidats. En démocratie, il est important d’entendre les idées de tous », concède la candidate libérale

Le Journal de Chambly n’a pu recueillir les réactions de Véronique Laprise, du Parti conservateur, de Chloé Bernard, du Parti populaire du Canada, de Pierre Carrier, du Parti vert, et de Michel Blondin, du Parti pour l’indépendance du Québec.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Pauline Lavallée Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Pauline Lavallée
Guest
Pauline Lavallée

Je suis parfaitement d’accord Monsieur Blanchet habite à Shawinigan et il ne connaît rien dans la circonscription de Chambly, il ne connaît pas les besoins du comté et comme vous le dite il ne c’est pas présenté avec ses électeurs. Félicitation du beau travail que vous avez fait dans le beau comté de Chambly monsieur Dubé.

Pauline Lavallée