Pas de spectacles au Pôle à court terme

Par Martine Veillette
Pas de spectacles au Pôle à court terme
La salle de spectacle Emma-Albany du Pôle culturel est autorisée à accueillir seulement 50 personnes. (Photo : courtoisie - Marc-André Paille) (Photo : courtoisie - Marc-André Paille)

Le gouvernement du Québec a autorisé la réouverture des salles de spectacles en prodiguant plusieurs mesures afin de limiter les risques de propagation du virus de la COVID-19.

L’annonce en a été faite le 15 juin par le directeur national de la santé publique, le docteur Horacio Arruda. Il a mentionné que les rassemblements intérieurs de 50 personnes dans les lieux publics seront autorisés à partir du 22 juin. Dans les lieux assis, une distanciation physique de 1,5 mètre devra être respectée. Dans les aires communes des salles, une distance de 2 mètres devra être respectée. Il recommande également le masque lors des déplacements dans les aires communes.

Cependant, cette nouvelle ne permettra pas à court terme de présenter des spectacles à la salle Emma-Albany du Pôle culturel de Chambly.

« L’ouverture d’une salle de spectacles avec moins de 50 personnes n’est financièrement pas viable. Nous n’envisageons pas à court terme de présenter des spectacles dans de telles conditions. Du moins, pas avant l’automne », affirme Guy Boulanger, directeur général de la SPEC du Haut-Richelieu, responsable de la programmation de la salle du Pôle.

« L’ouverture d’une salle de spectacle avec moins de 50 personnes est financièrement pas viable. » – Guy Boulanger

Lors du dernier entretien avec le journal, il avait évoqué la possibilité de présenter des spectacles sous forme numérique. Le projet n’est pas encore complété, mais toujours dans les plans.

« Nous envisageons toujours la possibilité d’offrir une programmation numérique, mais celle-ci n’est toujours pas élaborée. Ce sera peut-être quelque chose d’hybride, genre une cinquantaine de personnes en salle et d’autres personnes sur Internet (avec un service payant). Peut-être qu’à l’automne, nous serons autorisés à accueillir plus de public, ce qui facilitera les choses », dit-il.

D’autres options sont aussi à l’étude. « Il est envisageable aussi que nous puissions faire deux représentations dans la même journée afin de recevoir tous ceux qui ont déjà acheté des billets. Tout cela nécessite des échanges avec les agents des artistes. Une histoire à suivre… », poursuit-il.

Café-Théâtre de Chambly

Au Café-Théâtre de Chambly, qui a vu sa programmation arrêter dès les premières pièces da sa saison, on pourrait reprendre là où tout a cessé.

Le codirecteur artistique, Jean-Alexandre Côté, a indiqué que l’organisme allait s’y pencher très bientôt.

« La distanciation de 1,5 mètre nous demande de reconfigurer la salle», affirme-t-il.

M. Côté ajoute que les représentations de la pièce Un simple soldat devraient être au menu « vu que le décor est toujours en place. Nous prévoyons environ trois semaines pour nous remettre sur les rails ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires