Pas de réponse du Ministère

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Pas de réponse du Ministère
Le MTQ tarde à s’occuper d’un virage jugé dangereux à Marieville. (Photo : archives)

La demande d’étude faite par la Ville de Marieville concernant la dangereuse courbe de la route 227, à l’angle du chemin Rivière-des-Hurons, demeure sans réponse de la part du ministère des Transports du Québec (MTQ).

La demande avait été faite à la suite d’un fracassant impact frontal blessant grièvement une Marievilloise de 18 ans. Une résolution demandant au MTQ d’étudier la courbe afin de voir s’il ne vaudrait pas la peine, soit de diminuer la vitesse ou même de reconfigurer le lieu, avait été votée au conseil de Ville de décembre dernier.

« Bien qu’aucun projet ne soit actuellement en planification pour cette courbe, le site sera analysé afin de répertorier les possibles points à améliorer, notamment du côté de la configuration », avait mentionné au journal le MTQ. Le Ministère tient régulièrement des rencontres avec la Municipalité depuis 2019, mais ce dossier n’avait jamais été évoqué. « Le Ministère collaborera avec la Municipalité afin d’analyser la situation et d’apporter les modifications requises, au besoin », avait alors assuré le MTQ.

18 – C’est le nombre d’accidents répertoriés en ce lieu en quatre ans.

Différents indicateurs et méthodes d’analyses sont utilisés pour détecter des problèmes de sécurité d’un réseau routier à partir des données d’accidents. De façon générale, le Ministère compare le niveau de sécurité des tronçons avec celui d’un groupe de référence ayant des caractéristiques similaires. Le taux d’accidents est établi en fonction : du nombre d’accidents, du débit journalier moyen annuel, du nombre de jours de la période considérée et de la longueur en kilomètres de la portion de la route considérée. L’indice de gravité fournit, quant à lui, une pondération des sites selon la gravité des accidents qui s’y sont produits pendant la période étudiée. L’indice de gravité prend en compte le nombre d’accidents mortels, avec des blessures graves, avec des blessures légères et avec des dommages matériels seulement.

Plusieurs éléments doivent donc être considérés avant de modifier l’aménagement d’une route, notamment la fréquence et la gravité des accidents, les débits de circulation, le milieu où l’aménagement est demandé ou requis, la topographie et les catégories d’usagers (piétons, cyclistes, véhicules lourds, etc.).

De 2017 à 2020, ce sont 11 accidents causant des dommages matériels seulement, ainsi que 7 accidents causant des blessures légères, qui ont été répertoriés en ce lieu. Ces données ne regroupent que les accidents de véhicules routiers pour lesquels un rapport d’accident a été complété et transmis à la SAAQ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires