Pas de maisons hantées cette année

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Pas de maisons hantées cette année
Les gens étaient nombreux à se déplacer pour participer aux maisons hantées, dont celle de la rue Saint-Jean à Chambly. (Photo : courtoisie)

Il n’y aura « malheureusement » pas de maisons hantées dans la région cette année. Les organisateurs des différents endroits ont dû prendre la décision déchirante d’annuler l’édition 2020.

« La décision était prise depuis quelque temps. On attendait les développements. En tombant dans la zone rouge, ça confirmait qu’on devait annuler », explique Anny Lebreux, pour qui l’Halloween est la fête favorite. Celle de cette année aurait été la cinquième mouture de la maison hantée sur la rue Saint-Jean, à Chambly. Sa demeure ne sera pas décorée à la fin du mois pour ne pas attirer de foule inutilement.

Elle a pris cette décision afin d’éviter la possibilité de créer des rassemblements à son domicile. « Dans la maison hantée, c’est difficile de respecter la distanciation physique. On ne veut pas prendre le risque de propager le virus et d’être une source d’éclosion », avance Mme Lebreux. La maison accueillait annuellement entre 1000 et 2000 personnes.

« On est très déçus de ne pas pouvoir le faire », indique de son côté Yannick Chicoine, qui confectionnait celle de Réno-Pro à Saint-Mathias-sur-Richlieu avec deux autres familles. Comme la Chamblyenne, il ne souhaite pas être la source d’une éclosion.

« Dans la maison hantée, c’est difficile de respecter la distanciation physique. » – Anny Lebreux

Il souligne qu’organiser une maison hantée nécessite plusieurs heures. Comme ils sont trois familles, il leur est impossible de monter les décors cette année. « On est prêts à le faire le 31 novembre si la Ville souhaite reporter la fête d’un mois. On peut se permettre de rêver », avance-t-il.

Même chose pour celle sur la rue de Niverville, à Chambly. L’annonce a été faite le 19 août sur sa page Facebook Halloween Niverville Chambly. « Comme l‘incertitude est présente et je crois que l‘automne ne sera pas mieux… La maison hantée ne se fera pas cette année. Construire la maison nous prend un mois, et les rassemblements sont interdits. Je crois que nous allons devoir se revoir en 2021 », peut-on lire.

Dons

Les maisons hantées récoltaient par la même occasion des dons pour des organismes.

Mme Lebreux soutient qu’elle remet annuellement entre 1500 et 2000 $ à un organisme chamblyen qui l’a aidée en fournissant une vingtaine de bénévoles. « C’est une façon pour moi de donner au suivant en remettant l’argent à un organisme », affirme Mme Lebreux.

La maison de M. Chicoine avait permis de remettre 2500 $ à SPCA Montérégie. En plus de l’argent amassé à la porte, les familles avaient contribué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires