Partenariat entre Maxi et Flashfood afin de réduire le gaspillage alimentaire

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Partenariat entre Maxi et Flashfood afin de réduire le gaspillage alimentaire
Réfrigérateur contenant des denrées en fin de vie que certaines épiceries soldent quotidiennement sur l’application Flashfood. (Photo : courtoisie)

Le 21 février, 113 magasins Maxi et 25 magasins Provigo annonçaient leur partenariat avec Flashfood au Québec. Grâce à cette démarche, les clients ont accès à des denrées alimentaires approchant de leur date de péremption à un prix considérablement réduit.

Cette initiative permet aux consommateurs de poser un geste concret pour l’environnement tout en économisant sur leur facture d’épicerie.

Du nombre de magasins participants, on retrouve Maxi de Chambly. Le Provigo de Marieville n’en fait pas partie. « Les vingt-cinq Provigo en période d’essai sont les corporatifs et non les franchisés. Nous pourrons évaluer ensuite si nous emboîtons le pas, c’est à l’ordre du jour », indique André Barrette, propriétaire du Provigo de Marieville. « En ce qui a trait aux mesures environnementales, d’ici trois mois, nous devrions être outillés pour que tout ce qui est périmé ne parte pas en enfouissement. Nous serons équipés afin de trier ce qui se composte et ce qui va aux vidanges », assure M. Barrette, qui ajoute avoir vu les pertes de son magasin diminuer de 75 % depuis qu’il en a pris les rênes, en août 2018. M. Barrette avance réduire de moitié le prix de plusieurs denrées en fin de vie afin qu’elles ne se gaspillent pas.

Application humanitaire

Depuis le lancement de l’application Flashfood au Québec, en février dernier, 33 000 kilos de nourriture ont été récupérés dans les magasins participants.

Pour ce faire, il suffit de choisir un magasin participant, de sélectionner parmi les articles offerts, de payer en ligne et de se rendre en magasin pour récupérer la commande dans un réfrigérateur Flashfood réservé à cet effet.

« ll est impossible de quantifier combien de nourriture est gaspillée » – André Barrette et Mikael Collin

Organisme de bienfaisance

Moisson Montréal est un organisme qui récupère des dons de nourriture. Il les redistribue ensuite gratuitement à des organismes communautaires de l’île de Montréal. Plus de 15 millions de kilos de denrées y transitent annuellement, représentant une valeur en argent de 86 millions $.

Métro Collin, à Chambly, ne fait pas partie du mouvement Flashfood mais a tout de même mis en place des mécanismes à conscience environnementale. « Habituellement, c’est Moisson Montréal qui s’occupe des surplus alimentaires alors que Sanimax s’occupe de notre compostage », dit Mikael Collin, directeur du magasin. « Nous travaillons également avec la compagnie Carrousel pour trouver les produits les plus écoresponsables possible, affectant le moins la durée de vie des aliments ainsi que de l’emballage », poursuit M. Collin.

Tous deux questionnés quant au volume de gaspillage alimentaire, les deux épiciers sondés répondent : « Il est impossible de quantifier combien de nourriture est gaspillée ».

Aussi contacté, IGA extra Marché Lambert et Frères inc. de Chambly n’a pas été en mesure de nous faire parvenir l’information requise avant d’aller sous presse.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de