Parc des Rapides : les citoyens « entendus »

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Parc des Rapides : les citoyens « entendus »
(Photo : Chloé-Anne Touma)

L’avancement du réaménagement du parc des Rapides fait réagir positivement une majorité de citoyens.

À plus de la moitié des travaux réalisés, le parc des Rapides prend peu à peu forme. Rappelons que le chantier avait été entamé durant la semaine du 21 mars 2022 et que, selon l’échéancier annoncé, il devrait s’étendre sur un mois encore.

Pas de jeux d’eau

« Aucun module de jeux? », s’est étonnée la Chamblyenne Sandra Paquette sur les réseaux sociaux. « Les citoyens avaient clairement manifesté le fait qu’ils ne souhaitaient pas de modules de jeux dans ce parc », a répondu la Ville.

« Il est très important de se faire entendre. » – Crystiane Neveu

Une majorité d’internautes ont quant à eux salué le concept, qui conserve le parc « au naturel » et respecte la volonté des citoyens communiquée via le sondage. « Sans cela, nous aurions eu droit à un jeu d’eau pour enfants tout près des rapides, ce qui n’aurait pas été sécuritaire. Par chance, les citoyens ont parlé », a commenté Crystiane Neveu, citoyenne de Chambly, qui précise qu’ « Il est très important de se faire entendre ». Jean-Guy Moreau a quant à lui fait valoir son inquiétude au sujet de l’achalandage qui sera possiblement occasionné par l’attrait que le parc représentera. « Je serais curieux de savoir combien de nouveaux visiteurs le nouveau parc va attirer. Habituellement, (ils) sont concentrés autour du fort. »

La nature des travaux

« L’objectif du réaménagement de ce parc est d’abord et avant tout d’améliorer la qualité de vie des citoyens, a rappelé la Ville. Les nouveaux aménagements visent à rendre le parc convivial (bloc sanitaire, aire de repos) et adapté pour les personnes à mobilité réduite (largeur des sentiers, tables de pique-nique adaptées), tout en conservant son aspect naturel. »

La Ville a déjà procédé aux branchements de services d’égout, d’eau potable et d’électricité pour le bâtiment du bloc sanitaire. La réalisation de la fondation permettra d’accueillir des murs et un toit au cours des prochaines semaines.

Le sentier de poussière de roche a été aménagé d’un bout à l’autre du parc. Les aires de repos sont en cours d’installation. Les tables de pique-nique seront installées, et deux d’entre elles seront dédiées à favoriser l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Des barrières à sédiments ont été installées le long de la rivière Richelieu pour la préserver des travaux. Les statues et les panneaux d’interprétation qui s’y trouvaient ont été entreposés en attendant la complétion des travaux. « L’aménagement paysager constituera l’étape ultime, avec des zones de pavé uni entourant les aires de repos, ainsi que l’installation de tourbe pour redonner au parc son aspect naturel. »

Partager cet article