Palmarès des municipalités HEC 2015:Plus cher, les services à Carignan

Palmarès des municipalités HEC 2015:Plus cher, les services à Carignan

SERVICES. La Ville de Carignan ne fait bonne figure au palmarès des municipalités 2015 en arrivant au 50e rang sur 66 municipalités de taille comparable, car le coût moyen de ses services est 16 % plus élevé que la moyenne des autres villes.

Parmi les chiffres qui influencent cette donnée, on retrouve les dépenses d’administration qui représentent 17,78 % des dépenses globales ainsi que l’endettement qui s’élève à 2 442,92 $ et le service de police qui coûte 182,84 $. La rémunération de l’ensemble des employés ainsi que celle des cadres, professionnels et contremaîtres ont aussi un impact sur le résultat de la Ville. Elles se chiffrent respectivement 60 082,44 $ et 95 422,41 $. Les coûts de ces services se situent tous au-dessus de la moyenne des municipalités de taille comparable.

Toutefois, pour ce qui est des services de la voirie, du déneigement, de la sécurité incendie, des égouts, des déchets, des loisirs et de la culture, les montants se retrouvent en-dessous de la moyenne.

Le maire de Carignan, René Fournier, croit que la Ville est désavantagée dans ce classement qui comprend les villes de 5000 à 9 999 habitants.

«Depuis plusieurs années, nous investissons dans les infrastructures pour une population en croissance. Dès que nous allons avoir 10 000 habitants, nous allons changer de catégorie et cela changera notre résultat. Tant que nous n’avons pas atteint ce seuil de population, nous sommes en déficit», explique-t-il.

Le trésorier, Danick Salvail, renchérit dans le même sens. «Nous nous comparons plus à des villes qui ont entre 10 000 et 15 000 habitants. Dans notre catégorie, les municipalités sont peu développées», affirme-t-il.

Selon le maire, c’est dans très peu de temps que la population de Carignan atteindra ce nouveau cap en raison du développement du quartier Désourdy et des 400 maisons qui devraient être construites à Carignan sur le golf.

En ce qui concerne les infrastructures, M. Salvail indique qu’en 2013 d’importantes sommes ont été investies pour la mise aux normes de  l’usine de traitement de traitements des eaux de l’île Goyer et des étangs aérés.

Des obligations de plus

Un autre élément qui nuit au résultat de la Ville dans ce palmarès est que Carignan fait partie Communauté métropolitaine de Montréal (CMM),  selon M. Fournier, alors que ce n’est pas le cas de toutes les villes de moins de 10 000 habitants. «Nous avons des obligations à cause de la CMM, mais nous ne pouvons pas taxer plus», indique-t-il.

Il souligne, par exemple, que la Ville se doit d’être desservie par un service de police de niveau deux, dans ce cas-ci la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, qui coûte plus cher que la Sûreté du Québec.

De plus, comme le mentionne le trésorier, la facture de ce service est répartie en fonction de la taille de la population et de la richesse foncière uniformisée, c’est-à-dire la somme des valeurs des immeubles. Puisque celles-ci sont en augmentation à Carignan, la Ville paye donc plus cher pour la police. Cela explique pourquoi le coût de ce service est passé de 174,51$ à 182,84$ entre 2012 et 2013.

Le palmarès de 2014, qui se basait sur les données de 2012, indiquait déjà qu’à Carignan les services coûtent plus cher que dans les autres municipalités, mais la situation s’est dégradée en 2013. La Ville occupait auparavant la 36e position sur les 69 municipalités de la même catégorie et les services étaient 4,72 % plus cher.

Le maire se prépare aux critiques

Plusieurs citoyens de Carignan se sont plaints dans les derniers mois qu’ils payent trop de taxes pour les services qui leur sont offerts, à la suite de la saga du hockey mineur. Le mauvais résultat de la Ville au Palmarès des municipalités HEC 2015 risque d’entrainer une nouvelle vague de contestation, à laquelle se prépare à répondre le maire René Fournier.

«Il ne faut pas avoir peur des critiques. Il va toujours il y en avoir. Je suis sûr que nous n’aurons pas de problèmes avec les personnes bien informées. Nous allons donc répondre à chacune de leurs critiques. Nous n’allons pas nous laisser arrêter par une image de la situation qui a été prise à un moment précis», affirme-t-il.

Selon lui, les Carignanois ne payent pas beaucoup plus cher pour les services parce qu’ils sont offerts dans d’autres villes. «Le montant supplémentaire exigé par les autres villes parce qu’ils ne sont pas résidents est payé par la municipalité», explique-t-il.

M. Fournier indique aussi que les mêmes commentaires pourraient être portés envers Chambly puisqu’elle utilise l’usine de filtration d’eau située sur le territoire de Carignan. «Chambly doit se servir de Carignan pour survivre, car l’eau est essentielle à la vie. On pourrait donc dire que Chambly n’est rien, car elle va chercher ce service ailleurs», soutient-il.

«Quand nous allons changer de catégorie et que nous allons pouvons être comparé avec des municipalités de 10 000 habitants et plus les citoyens vont voir que leur Ville est bien gérée», conclut-il.

En bref

50e sur 66 municipalités de même taille

Les services sont 16,41% plus chers que les municipalités de même taille

 62e sur 78 municipalités de même taille au niveau du coût de la police

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires