Une palestre sportive pour une palette de possibilités

Par Annabelle Baillargeon
Une palestre sportive pour une palette de possibilités
(Photo : Annabelle Baillargeon)

Si l’équipe du maire sortant, Denis Lavoie, est élue pour un quatrième mandat, elle s’engage à faire apparaître un gymnase polyvalent, une demi-glace, une piste de course intérieure, une piscine d’entraînement et des allées de curling dans le paysage chamblyen. La construction d’une palestre multisports sera le projet phare du programme électoral d’Action Chambly.
« Il y a plein de jeunes qui ne se réalisent pas nécessairement dans le soccer, le hockey ou le baseball. Et même ceux-ci, une fois la saison terminée, ils peuvent s’intéresser à d’autres disciplines qui pourront être offertes dans la palestre multisports », propose M. Lavoie.
Selon le premier magistrat, ce projet forme le troisième projet d’infrastructure majeur pour la ville, après la construction du centre sportif Isatis et de la nouvelle bibliothèque. Ce nouvel établissement servira la jeunesse, ses parents et même les grands-parents.
Cette volonté de se tourner vers la famille anime l’équipe d’Action Chambly depuis ses débuts en politique municipale. « En 2005, nous avions promis de nous mettre au service de la famille. Nous avons un concept de famille très inclusif. Pour nous, la famille, ça comprend aussi les grands-parents », explique le chef.
L’équipe de Denis Lavoie compte réserver un espace pour intégrer les jeunes aux besoins particuliers pour développer des activités sportives et motrices. Elle compte s’entourer de parents et de personnes aux compétences en ce sens pour créer un environnement stimulant pour ces jeunes.
Les camps de jour pourront également profiter de ces nouvelles installations, estime le maire.

Échéancier

S’il est réélu, le maire compte faire de la palestre sa priorité, après la période budgétaire. Au retour des fêtes, l’administration municipale commencerait à plancher sur le projet. « Pour nous, comme administration, le projet du Pôle [la nouvelle bibliothèque et la salle multifonctionnelle] est livré, affirme le chef. Nous sommes maintenant capables de nous tourner vers un autre travail. »
Selon ses prédictions budgétaires, il compte financer ce projet estimé à près de huit à dix millions grâce aux surplus.
« Seulement avec la subvention de 50 000 $ remise chaque année au club de gymnastique Gymbly, on va sauver 1 M$ d’ici 20 ans », calcule M. Lavoie.
Sans vouloir fixer d’échéancier précis, il admet tout de même souhaiter livrer le projet pour septembre 2019.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires