Pacte rural : un coup de pouce financier pour neuf projets

Par Annabelle Baillargeon
Pacte rural : un coup de pouce financier pour neuf projets

SUBVENTIONS. En plus de la nouvelle bibliothèque à la Ville de Saint-Mathias, huit autres projets ont été retenus pour bénéficier d’une subvention du pacte rural. Cette mesure permet de financer des projets implantés dans les municipalités de la MRC de Ro

« Chaque dollar investi dans le pacte rural a généré trois dollars. Il agit comme un levier financier qui permet d’améliorer la vie des citoyens », mentionne Pierre-Olivier Labart, conseiller du développement rural à la MRC de Rouville.

Selon ce dernier, le comité d’analyse de projets de la MRC de Rouville les sélectionne en fonction des retombées pour la communauté. L’aide financière est également déterminée par le comité, qui fonctionne jusqu’à concurrence de 60 % du coût total du projet. C’est donc 354 522 $ qui seront injectés pour neuf projets.

Des projets variés

L’asphaltage de section de la piste cyclable La Route des Champs obtient le plus gros montant, représentant 97 183 $. C’est 40 000 $ qui sera alloué pour l’aménagement d’un jeu d’eau à la Ville de Saint-Angèle-de-Monnoir ainsi que pour un parc de planches à roulettes et d’un festival de skate au parc Florence Viens à Richelieu.

De plus, la somme de 46 690 $ permettra à la Maison des jeunes des Quatre Lieux de faire des rénovations afin qu’elle puisse continuer d’accueillir les jeunes de Saint-Paul-d’Abbotsford, de Saint-Césaire, de Rougemont et d’Ange-Gardien.

Le projet <I>Parent un jour, parent toujours!<I>, qui vise à préparer la transition pour les jeunes et les parents du passage au secondaire profitera de 25 000 $ pour présenter des ateliers-conférences dans les écoles de la région.

18 542 $ ont été octroyés à l’Association du Mont Rougemont pour le projet <I>Le piedmont du mont Rougemont, une zone de rencontres!<I>. Ce dernier vise à améliorer l’offre d’habitats pour les oiseaux de proie et champêtres, en mettant entre autres en place des nichoirs et des perchoirs. Ce projet découle d’une collaboration avec les citoyens de Rougemont.

Développement Marieville obtient 7 107 $ pour développer les jardins communautaires pour les citoyens qui n’ont pas de terrain pour jardiner.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires