Pablo Rodriguez en visite au Centre de bénévolat

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Pablo Rodriguez en visite au  Centre de bénévolat
Pablo Rodriguez et Josée Dugas au milieu des jouets entreposés au Centre de bénévolat, destinés aux familles dans le besoin. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Le leader du gouvernement et lieutenant du Québec, Pablo Rodriguez, était en visite au Centre de bénévolat de la Rive-Sud, à Chambly, le 7 juillet dernier, afin de mieux cerner les besoins de la population bénéficiant des aides communautaires.

En compagnie du Journal de Chambly, le ministre Rodriguez a ainsi eu droit à une visite guidée de l’établissement, menée par sa directrice générale, Josée Dugas, qui a fait valoir l’importance des dons offerts à l’organisme.

« Il y a tellement de choix, il y a de tout! C’est extraordinaire ce que vous faites. Ça change la vie. » – Pablo Rodriguez

L’appui du gouvernement fédéral

« Notre gouvernement a donné beaucoup au travers de banques alimentaires canadiennes, car on s’est rendu compte de l’augmentation significative des besoins en ce sens, parfois insoupçonnés mais bien réels au sein de la classe moyenne », a remarqué M. Rodriguez. « On est très reconnaissants envers les organismes qui font ce travail-là. Ce qu’ils arrivent à réaliser avec des ressources limitées est presque miraculeux. Et nous, on donne un petit coup de pouce, comme on a pu le voir avec le programme Emplois d’été, qui permet aux jeunes d’y trouver un emploi financé par le gouvernement, les aides alimentaires, etc. Notre rôle, c’est d’appuyer les organismes comme celui-ci, qui changent la vie des individus au quotidien. »

Pour la directrice, le Centre est « un joyeux mélange d’employés et de bénévoles », sans qui rien ne serait possible. « Malheureusement, les services qui nécessitaient que l’on ouvre nos portes quand ce n’était pas possible en raison de la pandémie n’ont pas pu être offerts », a déploré Mme Dugas. « Heureusement, on continuait de recevoir les dons. » L’organisme a opté pour une ouverture progressive à raison de quelques jours par semaine. Questionnée par le ministre à savoir si « les gens sont au rendez-vous », elle hoche la tête avec vigueur de façon affirmative.

Des services diversifiés et essentiels

Rappelons que les services du Centre sont variés, tout comme ses secteurs d’activité : popote roulante grâce à un partenaire de Marieville; services d’aidants naturels à domicile et soutien aux aînés; placement à l’emploi; placement pour des travaux compensatoires, en partenariat avec le ministère de la Justice « pour les gens qui n’ont pas les moyens d’acquitter une amende »; aide aux impôts; commissions d’épicerie et transport; friperie; soutien matériel aux familles, incluant jouets et articles de confort, en très bon état, etc. « Il y a tellement de choix, il y a de tout! C’est extraordinaire ce que vous faites. Ça change la vie », a observé M. Rodriguez. « Il y a même des choses dont on n’a pas besoin », d’ajouter la directrice.

Satisfait de la visite, le politicien reconnaît que le fait de se déplacer sur le terrain pour aller à la rencontre de la population est essentiel « pour se sortir de la pandémie, car le monde a changé ». Bien que sa tournée semble préparer le terrain pour les élections de cet automne, il s’est bien gardé de promettre qu’une date serait prochainement annoncée, puisque rien en ce sens n’aurait encore été déterminé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires