Opération policière pour un évadé d’un centre de thérapie

Par Martine Veillette
Opération policière pour un évadé d’un centre de thérapie

Une importante opération policière a eu lieu le 20 mai en après-midi à Richelieu afin d’appréhender un homme dans la quarantaine qui s’était échappé d’un centre de thérapie.

Le sergent Jean-Luc Tremblay de la Régie intermunicipal de police Richelieu-Saint-Laurent indique que l’individu devait se trouver dans un centre de thérapie sous un ordre de la cour. « Comme il l’a quitté sans autorisation, c’est considéré comme une évasion », soutient-il.

L’homme a été localisé par des patrouilleurs et a fui dans le boisé situé près de l’intersection du chemin des Patriotes et de la montée Daigneault. Les policiers ont donc érigé un périmètre autour du boisé, le temps que le maître chien de la Sûreté du Québec, appelé en renfort, arrive.

Le sergent Tremblay souligne qu’à l’arrivée du maître chien l’homme avait été localisé. L’opération a été rapide entre le moment où il a été signalé comme évadé et celui où il a été retracé par les policiers.

Le porte-parole de la Régie mentionne que rien de laisse croire que la population était en danger durant son évasion.

Il n’a pas été possible, pour des raisons de confidentialité, de savoir le type de centre où l’homme était hébergé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de