On « recapsule » la bière jusqu’à l’an prochain

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
On « recapsule » la bière jusqu’à l’an prochain
Plus de 58 000 personnes se sont rassemblées au fil des quatre jours de l’événement qui célébrait sa 18e année d’existence. (Photo : courtoisie - Mathieu Pratte)

Près de 59 000 personnes ont franchi le tourniquet, verre à la main, dans le but de partager entre autres le plaisir du houblon lors du 18e Festival Bières et Saveurs de Chambly qui s’est déroulé du 30 août au 2 septembre.

Malgré la pluie de lundi, qui a refroidi les ardeurs de plusieurs, le festival trace un bilan plus que positif encore une fois. Les gens présents se sont promenés à travers les kiosques de 69 microbrasseries, 24 restaurateurs et 17 cidreries, hydromelleries et vignobles québécois.

« Le bilan est remarquable. À l’occasion de la majorité du Festival, l’expérience vécue sur le site est à son comble et dépasse même nos objectifs », exprime Luc Rousseau, président directeur général de Concept B, organisme qui assurait l’événement.

Éco-citoyens Chambly

L’écoresponsabilité est devenue une priorité. Les organisateurs du Bières et Saveurs de Chambly sont soucieux de l’impact de l’événement sur l’environnement. Ils ont intégré l’élimination complète des bouteilles et des verres en plastique; la distribution gratuite d’eau; la gestion responsable des matières résiduelles et recyclables; la récupération des huiles de cuisson usées et des matériaux; le compostage des aliments et une plateforme de tri des déchets; la nourriture vendue dans des contenants recyclables et 100 % compostables.

Mettant à profit son expertise en matière d’écologie, l’organisme Éco-citoyens Chambly a déployé son escouade verte durant l’événement. Regroupés autour des îlots à déchets, à recyclage et à compost, ces bénévoles guidaient les festivaliers pour qu’ils déposent leurs matières résiduelles là où elles étaient prédestinées.

« Ça s’est bien déroulé. C’était une première expérience et beaucoup de travail. En termes de connaissances, les gens en sont à des niveaux différents. Certains sont ouverts à être sensibilisés et informés alors que d’autres le prenaient mal et ne voulaient pas de la police verte, et ce n’était pas le rôle que nous nous étions attribué d’ailleurs. Généralement, les gens ont bien reçu notre apport », relate Luc Baillargeon, d’Éco-citoyens Chambly, qui avait rassemblé environ vingt-cinq bénévoles.

« Nous aimerions être présents une fois de plus l’an prochain. Côté environnement, le festival est de bonne volonté. Nous nous assoirons avec Concept B afin de faire des recommandations visant à réduire l’impact environnemental », complète l’homme dont les bénévoles sont même allés jusqu’à ouvrir les sacs de plastique afin de trier ce qui ne l’avait pas été à la source.

« Certains sont ouverts à être sensibilisés et informés alors que d’autres le prenaient mal et ne voulaient pas de la police verte. » – Luc Baillargeon

La mairesse de Chambly, Alexandra Labbé, ajoute : « On a le plus bel événement de bières au Québec en raison de son lieu, mais aussi parce que l’organisme fait un travail remarquable et s’améliore continuellement. »

Siégeant désormais sur le comité à titre d’observatrice, la conseillère Julie Daigneault s’assure que tout ce qui se passe est conforme, sans prendre part aux décisions. C’est anciennement Serge Gélinas qui détenait ce mandat.

Ambassadrice

Parmi les ambassadeurs, la volubile et dynamique Marie-Ève Piché, connue sous l’emblème de Maman Caféine, était de la partie.

« J’ai été sur place pendant environ deux journées et demie et j’avais la chance de partager l’ambiance avec ma communauté en temps réel. Cela m’a permis de montrer que ce n’est pas un festival où l’on ne fait que boire, mais bien un événement accessible aux familles, avec différentes zones développées pour elles. Les gens viennent pour goûter le terroir, mais aussi pour s’imprégner de la beauté exceptionnelle de l’emplacement situé sur le bord de l’eau » décrit Marie-Ève Piché, dont l’émission Survivre aux soupers de semaine vient fraîchement d’être lancée sur les ondes de Canal Vie.

« Dans une atmosphère de respect et de proximité, j’ai pu faire le tour de tous les exposants. J’ai également découvert une savoureuse bière au café, concept avec mon nom », termine avec le sourire Maman Caféine qui, fidèle, profite de son séjour aux Bières et Saveurs pour déguster sa bière rousse à l’érable préférée et faire ses provisions de poirés de glace, qu’elle offre ensuite à ceux qu’elle affectionne.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de