On débarque pour toi

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
On débarque pour toi
Le projet On débarque pour toi démarre à Marieville. (Photo : archives)

Le projet On débarque pour toi de la Maison des jeunes de Marieville, l’Adren’Ado, prend son envol.

C’est le don de 11 575 $ de la Fondation Lucie et André Chagnon, de Centraide, qui permet à ce projet de voir le jour. Celui-ci s’adresse aux jeunes de 11 à 17 ans, du 22 juin au 21 août.

« Nous nous installons, à tour de rôle, dans huit parcs de la municipalité d’un commun accord avec celle-ci. Nous créons un milieu là où se tiennent les jeunes. Nous déploierons des abris contre le soleil et y mettrons des chaises. Il y aura des jeux, praticables dans le respect des normes sanitaires. Il y aura des collations, de la musique, etc. Le tout est offert gratuitement pour les jeunes », explique Emmanuelle Aubry, coordonnatrice de la Maison des jeunes.

En guise d’escouade mobile, deux intervenants seront constamment présents ainsi qu’un travailleur de milieu, à l’occasion, pour rencontrer les jeunes. Le tirage d’une carte-cadeau de 50 $ provenant des marchands de Marieville aura lieu hebdomadairement, en plus de prix de présence quotidiens.

Le don a permis d’acheter du matériel, de verser des salaires aux employés et d’accéder à des tablettes avec connexion à Internet.

Le projet se déplace de parc en parc. L’horaire est affiché sur la page Facebook appelée « Maison des jeunes de Marieville – L’Adrén’ado ».

« Beaucoup de jeunes ont été isolés pendant la période de confinement. » – Emmanuelle Aubry

Maison des jeunes fermée

En raison de la pandémie, l’Adren’Ado est toujours fermée. Le projet On débarque pour toi fera en sorte d’aller à la rencontre des jeunes, privés de ce service. Bien que la Maison des jeunes ait poursuivi virtuellement son apport et son intervention auprès des jeunes, il devenait difficile de rejoindre les adolescents.

« Beaucoup de jeunes ont été isolés pendant la période de confinement. Nous désirons donc aller à leur rencontre pour briser cette isolement. C’est important pour nous d’assurer le service et de garder ou de créer le lien avec eux. Le contact par Internet n’a pas la même valeur que le contact humain. Les jeunes ont commencé à se déconfiner d’eux-mêmes et à se promener de plus en plus dans les rues sans avoir d’endroits précis ni de services. À court terme, il n’est pas tellement possible d’ouvrir la Maison des jeunes. De là est né le projet », complète Mme Aubry.

Parallèlement à l’initiative On débarque pour toi, l’Adren’Ado s’installe tout l’été au parc Crevier à titre de « petite maison des jeunes ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de