Olivier Desjardins s’illustre en natation

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Olivier Desjardins s’illustre en natation
Olivier Desjardins tentera de se qualifier pour le Championnat du monde junior. (Photo : archives)

Le jeune Olivier Desjardins, qui s’est fait connaître à Chambly en tant qu’espoir en triathlon, a choisi de délaisser deux des trois disciplines impliquées pour ne se concentrer que sur la natation. En avril, il participera à la plus importante compétition de sa carrière de sportif à ce jour.

Olivier a été initié à la natation dès l’âge de quatre ans. Ce n’est qu’un peu plus tard, à sept ans, qu’il s’est épris d’une passion pour le triathlon. Jusqu’à l’automne dernier, il y concentrait encore toutes ses énergies, mais une série d’événements l’a finalement ramené vers son premier amour sportif, la natation. Aujourd’hui plus épanoui que jamais, il se montre prêt à relever les défis qui jalonnent la suite de son parcours d’athlète.

« Beaucoup de choses se sont passées. Dernièrement, ça allait moins bien pour moi en triathlon. J’ai souffert d’une blessure pendant un bout de temps et j’ai finalement décidé de revenir à la natation, ce qui me réussit bien. Après trois semaines d’entraînement, j’ai participé à une compétition et mes temps ont explosé! J’ai vraiment fait le bon choix. J’ai de gros projets qui s’en viennent bientôt », relate l’athlète de 16 ans.

« J’ai de gros projets qui s’en viennent bientôt. » – Olivier Desjardins

Dès le mois de novembre, Olivier a enchaîné trois compétitions, dont la Coupe du Québec senior, « la plus grosse compétition au Québec », puis une invitation provinciale au Défi Nez rouge, à laquelle plus de 500 participants ont pris part, et où il a remporté pas moins de trois médailles d’or et une de bronze.

Alors qu’il s’entraînait pour le triathlon, Olivier espérait se qualifier pour les Jeux du Canada. Il entretient toujours cet objectif mais entend le faire en natation.

« Il n’est pas dit que, dans deux ou trois ans, je ne changerai pas d’idée en revenant au triathlon. Mais il est certain que ça se jouera toujours entre ces deux sports, le triathlon et la natation, car je performe à un haut niveau dans les deux. »

Sa plus sérieuse compétition à ce jour

Entre-temps, grâce à d’excellents temps obtenus aux 200 m crawl (1:53,02), 400 m crawl (3:59,36, finissant 7e au Canada pour les 17 ans et moins), 200 m dos (2:07,69) et 400 m QNI (4:34,35), Olivier a pu se qualifier pour participer aux prestigieux essais de natation canadiens, qui se tiendront à Victoria, en Colombie-Britannique, du 5 au 10 avril. « Il s’agit de la plus grosse compétition au Canada, car ce sont les essais olympiques pour faire partie de l’équipe nationale », explique Olivier.

« C’est la première fois que je me rends à une aussi grande compétition. Ce n’est pas si stressant, mais je veux vraiment y être bien préparé. Chaque épreuve sera différente. Une journée, on peut avoir l’épreuve du 400 m crawl. Le lendemain, le 200 m papillon, etc. Il y a, chaque jour, les préliminaires le matin, et les finales se passent le soir. Je devrai tenter d’obtenir les meilleurs standards que je peux avoir pour me qualifier parmi les dix meilleurs. » Si tout va bien, sa performance le mènera jusqu’au Championnat du monde junior.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires