Offrir « un répit » aux parents

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Offrir « un répit » aux parents
Colette Dubois (Photo : cpature décran)

La Ville de Chambly octroie un montant de 1000 $ à l’organisme les Amis-Soleils de Saint-Bruno-de-Montarville.

« L’aide est destinée à couvrir des frais de services pour deux Chamblyennes, soit Audrey-Anne Harvey, 27 ans, et Amélie Morin, 20 ans. En versant 500 $ pour chacune des jeunes filles aux Amis-Soleils, la Ville permet aux jeunes filles ainsi qu’à leurs familles respectives de continuer de bénéficier des services de l’organisme, qui offre un répit aux parents », a indiqué au journal la conseillère Colette Dubois, présidente de la table consultative Vie communautaire et événements, siégeant aussi au comité du plan d’action à l’égard des personnes handicapées. « Ces deux Chamblyennes pourront continuer de fréquenter les Amis-Soleils et leurs amis, qu’elles côtoient depuis des années, en gardant une routine et des repères », ajoute-t-elle.

« Il faut trouver un moyen d’engager des personnes spécialisées, penser au transport adapté, etc., et Chambly y travaille. » – Colette Dubois 

Briser l’isolement et aider les parents

Les Amis-Soleils offrent des activités adaptées aux enfants et aux jeunes adultes allant jusqu’à la vingtaine, qui vivent avec une déficience intellectuelle et/ou autres troubles de développement. L’organisme propose le bricolage, les arts plastiques, le théâtre, les sports équestres, des jeux de groupe, des sorties et des activités de plein air. Le premier objectif? Favoriser la socialisation, le développement perceptuel et moteur des enfants, ainsi que la confiance en soi. La deuxième mission? Soulager les parents et les familles afin de leur éviter l’isolement et l’épuisement.

« Je suis très sensible à cette cause. Durant l’année scolaire, ces enfants fréquentent une école spécialisée. En été, ce genre de camp de jour remplit le rôle que l’école n’assume plus, donnant un coup de main aux parents d’enfants. Sans ça, ils doivent se consacrer entièrement à leurs enfants, sans répit. » Mme Dubois estime que les municipalités, dont Chambly, devraient se pencher davantage sur les façons de venir en aide à ces familles. « L’un des défis à relever est celui du recrutement de personnel de main-d’œuvre. Il faut trouver un moyen d’engager des personnes spécialisées, penser au transport adapté, etc., et Chambly y travaille », précise la conseillère.

Rappelons qu’au début du mois, la Ville de Chambly a dévoilé son Plan d’action à l’égard des personnes handicapées 2021-2023, dans lequel elle s’engage à améliorer de façon continue la qualité de vie de l’ensemble de ses citoyens. Le document, qu’il est possible de consulter sur le site Web de la Ville, regroupe les ressources offertes aux personnes handicapées du territoire.

Partager cet article