Nouvelle école à Chambly: Des parents contre les scénarios proposés

Nouvelle école  à Chambly: Des parents contre les scénarios proposés

ÉDUCATION. Plusieurs parents qui résident dans le secteur du boulevard Briand et de la rue Michel-Laguë à Chambly ont déposé une pétition de 181 noms pour que leurs enfants fréquentent la nouvelle école primaire en 2016-2017.

Les parents qui se sont présentés au Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) le 3 novembre ne sont pas satisfaits des deux hypothèses proposées par la Commission scolaire dans le cadre de l’élaboration d’un nouveau plan de répartition des élèves.

C’est Martin Pagé, un résidant de la rue Marie-Anne Legras dans le bloc 13, qui a été  le premier à prendre la parole. Le papa de deux enfants critique le processus de consultation de la CSP, car les parents ont seulement deux choix: voter en faveur d’un des deux scénarios ou bien s’abstenir. Dans son cas, ces deux possibilités entraineraient le transfert de sa fille aînée. Ce serait donc la troisième fois en trois ans que Mélia changerait d’école.

« Quand on est arrivé dans le quartier, on parlait d’une nouvelle école et c’était intéressant pour notre famille. Ma fille était à l’école La Passerelle en maternelle, elle a été transférée cette année à Carignan à l’école Carignan-Salières et devrait selon les scénarios de la Commission scolaire aller à l’école De Bourgogne l’an prochain », relate M. Pagé.

Ce dernier craint que ces changements déstabilisent son enfant, qui doit toujours se faire de nouveaux camarades de classe et s’adapter à un nouvel environnement.

Jonathan Ledoux et sa conjointe, Kalinda McCraw, qui ont initié la pétition, partagent la même position.

«Il serait difficile pour les élèves du bloc 13 d’avoir un sentiment d’appartenance à leur collectivité en ne pouvant pas fréquenter la même école que la majorité des autres élèves du quartier», est-il écrit dans la pétition.

M. Ledoux a aussi profité du conseil pour rappeler que plusieurs enfants ont été déplacés à plus d’une reprise et que cela pourrait se reproduire à nouveau.

Selon des données obtenues auprès de la CSP, l’école Jacques-De Chambly serait pleine à 96% en 2018-2019 et à 98% en 2019-2020.

M. Ledoux a donc l’intention de proposer un nouveau plan de répartition ou des modifications aux deux hypothèses d’ici la fin de la consultation, le 13 novembre.

La présidente du Conseil des commissaires, Hélène Roberge, a répondu aux parents qui demandent d’inclure un secteur à la nouvelle école de déterminer lequel devra être retiré.

«S’il y a une nouvelle proposition, nous allons la regarder, mais la consultation ne porte pas là-dessus, mais bien sur les deux hypothèses. Nous allons prendre en considération les modifications à celles-ci», a-t-elle conclu.

Rappelons que la construction de la nouvelle école primaire à Chambly entraînera le déplacement de 500 à 600 élèves des écoles Sainte-Marie et De Bourgogne.

En collaboration avec Annabelle Baillargeon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires