Nouveaux cas confirmés dans des écoles de la région

Nouveaux cas confirmés dans des écoles de la région
École de Bourgogne à Chambly. (Photo : archives)

Depuis le point de presse du gouvernement et de la santé publique de dimanche, on compte déjà 4 nouveaux cas confirmés de COVID-19 dans des écoles de notre région.

Un texte de Chloé-Anne Touma
catouma@journaldechambly.com

Un nouveau cas dans une école de Chambly

Dans un communiqué de presse émis par l’école de Bourgogne, à Chambly, on annonce qu’« un résultat positif à un test de COVID-19 a été déclaré » à l’école, mais que l’établissement demeure ouvert. On recommande aux parents de communiquer directement au 1 877 644-4545 afin de déterminer la pertinence de prendre rendez-vous pour son enfant en vue de réaliser
un test de dépistage. On n’omet pas non plus d’identifier le site du formulaire indiqué par le ministre de la Santé, Christian Dubé, hier, en conférence de presse (quebec.ca/decisioncovid19), afin de ne pas contribuer à surcharger le système de dépistage mis en place. Toutefois, rien ne permet aux parents de savoir si leur enfant pourrait avoir été en contact direct avec la personne testée positive à la COVID-19.

Une école de Carignan touchée

Une publication à l’intention de parents d’élèves de l’école Carignan-Salières, à Carignan, rendue publique également, révèle que leurs enfants ont été en contact avec un cas de COVID-19. On leur explique que le risque d’infection justifie que les enfants soient
gardés à la maison et que l’on surveille leurs symptômes, en attendant qu’ils soient contactés par un intervenant de la santé publique.

L’École Internationale de McMasterville retire un groupe d’élèves

Un résultat au test de COVID-19 a été déclaré positif à l’École d’éducation internationale de McMasterville, où l’on a carrément retiré un groupe d’élèves afin de limiter les risques de transmission tout en maintenant les activités pour le reste des étudiants. Pour l’instant, l’école demeure ouverte et applique toutes les mesures de protection et de prévention nécessaires pour éviter une propagation du virus COVID-19.

Ces nouveaux cas viennent s’ajouter à ceux déjà annoncés depuis la rentrée scolaire.

Rappelons qu’en conférence de presse du 20 septembre, le ministre de la Santé et des services sociaux, le directeur national de la santé publique et le conseiller médical stratégique adjoint à la direction générale de la santé publique, ont annoncé que la région socio-sanitaire de Montérégie restait en zone jaune, en pré-alerte, mais que pour Montréal, la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches passaient en zone orange. « Le nombre de cas augmente, les éclosions se multiplient, et nos capacités de soigner les malades diminuent. », annonçait Monsieur Christian Dubé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires