Nouveau chalet au parc Florence Viens : Odette Renaud s’oppose

Par Annabelle Baillargeon
Nouveau chalet au parc Florence Viens : Odette Renaud s’oppose

RICHELIEU. Le projet de construction d’un nouveau chalet à la piscine du parc Florence Viens au coût de 932 000 $ ne fait pas l’unanimité au conseil de Richelieu. La conseillère Odette Renaud s’est opposée à cette résolution le 2 novembre dernier, déplora

« C’est très cher pour un tel bâtiment dans une ville comme Richelieu qui compte environ 5500 habitants », reproche la conseillère à propos du contrat octroyé à la firme Constructions RDJ.

Elle reproche que plusieurs projets ont été refusés par la Ville, faute de coûts. Elle fait référence notamment à l’implantation d’un passage piétonnier sur la montée Daigneault.

« Je déplore le manque de transparence de la Ville envers la population pour une dépense aussi élevée. Le conseil refuse de procéder par règlement d’emprunt et par le fait même d’ouvrir un registre pour demander à la population si elle souhaite dépenser pour ce projet », commente-t-elle.

Le maire de la Ville Jacques Ladouceur répond au commentaire de la conseillère en précisant que le projet sera financé en partie grâce aux redevances de la taxe sur l’essence et la balance à l’aide des surplus accumulés.

« Nous n’allons pas en règlement d’emprunt pour éviter de payer de l’intérêt pour rien. Nous sommes capables de faire le projet. C’est un investissement pensé, auquel nous pensons depuis déjà deux ou trois ans », ajoute M. Ladouceur.

Ce dernier mentionne la popularité croissante de la piscine, qui accueille de plus en plus d’enfants et d’aînés, depuis l’installation des chauffe-eau. Jacques Ladouceur se réjouit de ce projet, qui s’accorde selon lui parfaitement avec la politique familiale de la Ville.

De plus petite ampleur

Odette Renaud aurait préféré une construction plus modeste, croyant qu’il aurait été possible de faire moins cher. Elle cite en exemple le bureau d’information touristique à Richelieu près de l’autoroute 10, qui avait coûté près de 700 000 $ en 2011.

La conseillère croit que ce projet représentait un projet intéressant au niveau architectural, tout en respectant la capacité de payer des contribuables.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires