Noé Talbot en tournée européenne

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Noé Talbot en tournée européenne
Noé Talbot. (Photo : archives)

Il est parti la semaine dernière; le Chamblyen Noé Talbot fait la promotion de son dernier album en France, en Belgique et en Suisse.

Ce sont 20 spectacles qu’a attaqués de plein fouet le musicien, qui a quitté le Québec le 23 septembre, afin de dégourdir les oreilles européennes. Une moitié de la tournée qu’il fera seul. L’autre portion se fera accompagné de musiciens, avec qui il a déjà joué ou tourné par le passé, qui l’attendent sur place. « Ça fait trois ans que je n’y suis pas allé. Je suis un peu stressé mais content, car c’est une chance de pouvoir vivre ça à nouveau », indique l’homme qui avait l’habitude d’aller en Europe deux fois par année. N’y allant pas de main ni de guitare mortes, il se lance dans un périple d’un mois et demi.

Au Québec, les salles de spectacles n’ouvrent plus leurs portes à ceux qui n’ont pas de passeport vaccinal. Cette réalité ne facilite en rien une tournée se déroulant dans une autre réalité géographique. « Il y a des promoteurs, que j’ai contactés, qui sont antimesures. Ils considèrent que c’est un scandale de limiter l’accès à la culture. Il y a aussi des salles qui ont fermé depuis mon dernier passage. Tout ça a rendu plus difficile le booking de mes spectacles », explique celui qui planifie lui-même ses prestations. Ajoutant à la complexité, Noé Talbot a dû faire les démarches nécessaires afin d’obtenir un passeport vaccinal européen.

House show

Parmi les multiples spectacles de la tournée de Noé, une minorité ne se déroulera pas dans des salles de spectacles. Certains rendez-vous auront lieu chez des particuliers ou en des lieux privés, spectacles communément nommés des house shows. « Des fois, tu joues dans une cuisines devant 50 à 100 personnes. Je me souviens d’une soirée à Lyon, où il y avait 75 personnes, un petit appartement où les gens étaient très attentifs. Habituellement, tu ne joues pas branché; guitare acoustique et voix. Cette fois, j’aurai un house show qui sera full band. Je ne sais pas de quoi ça aura l’air, mais ça sera le fun », prévoit l’auteur-compositeur-interprète. Parmi son historique de house shows, il se souvient d’une usine désaffectée et retapée, dans laquelle il avait joué devant 200 personnes autour d’un jardin intérieur.

Promouvoir son nouvel album

Parmi les objectifs de cette tournée, faire la promotion de son tout dernier album, Remercier les accidents, en fait partie. « J’y vais pour ça, absolument! ». D’ailleurs, une vitrine l’attend lors d’une escale en Belgique, au Festival FrancoFaune, événement comparable aux FrancoFolies de Montréal, mais en moins volumineux. Cela lui permet de jouer devant des promoteurs présents qui, eux, ont pour mandat de trouver des talents à diffuser par la suite dans différents festivals. L’album a vu le jour le 21 mai dernier. Une version numérique de celui-ci propose 12 chansons, alors qu’une version physique permet l’accès à 14 mélodies. L’ambiance de l’œuvre oscille entre diverses thématiques, caressant les antipodes de l’ombre et de l’espoir. C’est Frank Joly, réputé dans le domaine, qui a été l’ingénieur sonore mixeur de l’album. C’est sous l’étiquette de Slam Disques/Hell for Breakfast que l’album a été produit.

Faire de l’argent

Il n’y a pas de doute, d’une tournée de la sorte, un artiste en revient riche d’expériences. Mais en revient-il riche de ses poches? « Bonne question. Généralement, je te dirais qu’après une tournée de même, en solo, je reviens chez nous avec 1 000 $ dans les poches après avoir payé le billet d’avion, les dépenses sur place, la location d’auto, l’essence, etc. Là, j’aurai des musiciens et plus à payer. Ça ajoute aux dépenses », explique celui qui ajoute qu’en contrepartie, il recevra plus de subventions qu’à l’habitude en raison de sa participation au FrancoFaune. Il ne saura qu’à son retour si l’aventure aura été rentable.

À venir

Outre la tournée du musicien, qui a enseigné au secondaire, d’autres projets mijotent sur les ronds du poêle. Le multidisciplinaire vient de compléter l’enregistrement de son deuxième album de rap. S’alignant en parallèle avec la formation Fortune Cookie Club, il avance qu’un album avec ces musiciens est également en progression.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dominique Normandin
Dominique Normandin
6 jours

Mes chansons préférées :
pour l’instant
Le cœur est sans Appel
Coup de soleil