Nicola Ciccone en toute intimité à Carignan

Par Martine Veillette
Nicola Ciccone en toute intimité à Carignan
Nicola Ciccone offrira un spectacle intime à Carignan le 20 mars. (Photo : courtoisie)

Le 20 mars, des Carignanois pourront assister à une prestation de Nicola Ciccone en toute intimité, le temps d’un spectacle à la Salle du conseil.

 

Pour l’occasion, le Journal de Chambly s’est entretenu avec le chanteur, qui cumule plus de vingt ans de carrière et onze albums.

À quoi peut s’attendre le public de ce spectacle intime?

« Le spectacle s’inscrit dans la tournée de mon dernier album, Le long chemin, qui est sorti en mars 2019. Je vais présenter des chansons de cet album. Ce sont des chansons qui fonctionnent bien. Je vais aussi faire des classiques de mon répertoire, comme J’t’aime tout court. Ce sera piano et voix. C’est intime dans une petite salle. Ça crée des moments magiques. »

Justement, comment trouvez-vous présenter ce genre de spectacle? Est-ce fréquent?

« J’aime ça! À la base, je suis auteur-compositeur de chansons. Elles viennent au monde seulement avec la voix et un instrument. Ensuite, je m’associe à des musiciens et je les habille avec d’autres instruments, comme la guitare ou la batterie. Ça fait un retour à l’essentiel de la chanson à l’état pur.

Lors de ces spectacles, tu n’es pas sur le pilote automatique. C’est génial, ça te garde dans l’énergie du moment. Ça permet de redécouvrir les chansons en même temps que le public. C’est spécial, ça crée un rendez-vous inoubliable. »

Comment choisissez-vous le créneau de vos chansons?

« Les chansons viennent au monde. Quand j’écris en français, j’ai un côté raconteur. Ça va avec ce que je ressens. C’est plus romantique, plus engagé. Par exemple, Oh toi mon père, je l’ai écrite quand mon père est décédé.

En anglais, c’est différent. La langue m’amène là. J’y vais avec quelque chose de moins authentique. La musique, c’est de l’art, ce n’est pas marketing. C’est quelque chose près du cœur. C’est pour ça que je fais de la musique. J’ai la chance, après 22 ans, que des gens m’engagent encore. Je l’apprécie parce que je ne suis pas un businessman. »

Vous parlez trois langues, pourquoi choisissez-vous plus souvent le français pour vos chansons?

« Parce que j’habite au Québec. J’écris beaucoup en anglais, mais je tourne au Québec et j’ai beaucoup de succès avec mes chansons en français. Je suis toujours inspiré pour écrire en français. J’espère que ça va continuer. Chanter en français, c’est important pour préserver la langue. »

Vous êtes Italien, pourquoi n’optez-vous pas plus pour cette langue?

« Sur tous mes albums, j’ai au moins une chanson en italien. Sur le dernier, j’en ai aussi une en anglais. J’ai un album en anglais et un en italien. Je ne veux pas faire un album avec différentes langues. Il faut respecter un univers et créer une œuvre qui soit la plus cohérente possible. »

Vous avez écrit des livres, pour quelles raisons?

« J’ai trois livres d’écrits. Parce que j’aime ça! C’est une autre façon d’utiliser les mots. Je suis un homme de mots. Écrire une chanson et un livre, ce n’est pas la même chose.

Je rêvais, ado, d’écrire un livre. J’en ai écrit un. Une éditrice a acheté et m’en a demandé un autre, et un autre encore. J’ai été dans des salons du livre. Je travaille sur un quatrième. Je n’ai pas autant de temps que je voudrais parce que je suis occupé avec la tournée de spectacles. »

Qu’est-ce qui s’en vient pour vous dans la prochaine année?

« Je travaille à l’écriture de nouvelles pièces. C’est un travail qu’on fait longtemps d’avance. C’est ce que je fais quand je ne suis pas sur scène. Mon temps est beaucoup occupé avec les spectacles. Je veux faire vivre cet album et qu’il soit entendu. Ensuite, je travaillerai sur un nouvel album ou un nouveau roman. »

Vous êtes souvent en spectacle un peu partout. Trouvez-vous ça difficile parfois de vivre dans vos valises?

« Non, j’aime ça. Ça fait 22 ans que je fais des tournées. Ça permet d’être nomade. Je pense que je suis un nomade sympathique. J’aime aller voir les gens et découvrir leur réalité. C’est fascinant de voir les différentes sortes de réalité quand on s’éloigne de Montréal. Ce n’est pas toujours facile de partir pour dix ou douze heures de route. Ça fait loin. Je suis encore en forme et tant que je serai capable, je vais continuer. »

Organisé par la Ville de Carignan

Le spectacle est organisé par la Ville de Carignan. Cette dernière assure choisir avec soin les artistes qui offrent ce type de spectacle intime.

« Le concept de proximité et d’intimité avec l’auditoire permet aux artistes de présenter leur œuvre dépouillée de toutes fioritures : une voix accompagnée d’un piano ou d’une guitare, voilà une chance unique d’apprécier l’essence même du travail de l’artiste », mentionne la Ville.

Uniquement 75 personnes peuvent assister à ce spectacle afin d’assurer le concept intimiste. Cependant, seuls les résidants de Carignan peuvent assister à ce spectacle qui est offert gratuitement. L’inscription se fait via le Portail citoyen. Il ne reste que quelques places pour ce concert intime.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Lucie Lamarre Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Lucie Lamarre
Guest
Lucie Lamarre

Nicola Ciccone est pour moi un homme qui chante avec son coeur. Il me fait vibrer. 😍J’aimerais tellement y assister 🤞🤞🤞