Motion du Bloc adoptée

Motion du Bloc adoptée
Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois et député dans Beloeil-Chambly. (Photo : archives)

La Chambre des communes demande au gouvernement d’augmenter les transferts en santé.

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois et député  de Beloeil-Chambly, et Andréanne Larouche, députée de Shefford, ont salué l’adoption par la Chambre des communes d’une motion du Bloc reconnaissant le travail des professionnels de la santé durant la pandémie, et exigeant du fédéral une hausse durable et immédiate des transferts en santé.

« Il y a eu un vote unanime de l’Assemblée nationale aujourd’hui pour dénoncer la volonté d’ingérence du fédéral en matière de soins de longue durée et demander une augmentation des transferts en santé. Le premier ministre du Québec et tous les premiers ministres des provinces et territoires se sont exprimés là-dessus sans équivoque. Et maintenant, on ajoute à cela un vote de la Chambre des communes du Canada. Tout ce monde demande une augmentation des transferts en santé de façon immédiate, durable et sans condition. Il va falloir que Justin Trudeau réalise qu’il est fin seul et n’a pas d’allié. Il doit arriver, le 10 décembre, à la rencontre des premiers ministres avec la volonté de s’incliner devant cette demande nécessaire et légitime »,  a déclaré M. Blanchet.

La Chambre des communes a adopté une motion déposée par le chef du Bloc Québécois saluant « le travail extraordinaire des travailleuses et des travailleurs de la santé pendant la pandémie », reconnaissant « le courage et les sacrifices exigés tant pour eux que pour leurs familles », et constatant « les effets directs » de la pandémie sur les budgets du Québec et des provinces.

Finalement, la Chambre « demande au gouvernement d’augmenter de façon significative et durable les transferts canadiens en santé avant la fin de 2020 afin de soutenir les efforts des gouvernements du Québec et des provinces, des travailleurs de la santé et de la population ». Le Bloc a obtenu l’appui de tous les partis sauf des libéraux.

« Il n’y a rien de plus important en ce moment que de soutenir le réseau de la santé et pour le fédéral, ça veut dire augmenter les transferts en santé. C’est son seul rôle. C’est de l’argent des Québécois dont il s’agit. Il doit servir à la priorité des Québécois : la santé. Nous faisons face à une crise sanitaire et le gouvernement Trudeau doit faire sa part, comme la Chambre lui demande à l’initiative du Bloc Québécois », a ajouté la députée Andréanne Larouche.

D’ailleurs, la députée de Shefford a également pris la parole en Chambre pour face valoir la demande du Bloc Québécois. « Il est évident qu’après une crise, il y a toujours un danger d’austérité. Les libéraux comme les conservateurs ont eu cette tendance-là par le passé, au nom du contrôle des finances publiques, de couper dans les transferts en santé. Pourtant, s’il y a un secteur qui ne devrait pas subir de coupures, c’est bien celui de la santé, d’autant plus lorsque nous faisons face à une crise sanitaire planétaire. Le Québec a besoin d’argent pour soutenir la qualité des soins. N’oublions pas que les transferts en santé auront également des impacts sur les aînés qui, je le rappelle, sont les plus touchés par cette pandémie », a conclu Mme Larouche. (JCN)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires