MIXMANIA, 20 ans plus tard : zoom sur le phénomène d’une génération

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
MIXMANIA, 20 ans plus tard : zoom sur le phénomène d’une génération
Le documentaire « MIXMANIA : 20 ans plus tard » est offert sur Crave. (Photo : Eve B. Lavoie)

C’est toute la génération Y qu’a marquée l’émission de téléréalité Mixmania. Dans un nouveau documentaire de 60 minutes, l’animatrice et réalisatrice Bianca Gervais revisite le phénomène qui a propulsé certaines des vedettes du showbiz actuel.

Au menu, entrevues, archives et souvenirs marquants de l’expérience remplissent le documentaire produit par Zone3, en collaboration avec Bell Média, offert sur Crave.

La naissance d’un phénomène télé

À ses débuts, Mixmania apparaissait un peu comme la « Star Académie des pauvres », ou l’homologue auprès d’un plus petit et jeune bassin de téléspectateurs. Alors sous-estimée, l’émission a vite attiré des centaines de milliers de jeunes devant le poste VRAK.TV, captivés par les participants qui devaient exceller à la danse et à la chanson, mais qui, contrairement à ceux de Star Académie, n’étaient pas assis sur « des sièges éjectables », de rappeler le documentaire. Mixmania est aussitôt devenue culte auprès de toute une génération. À chaque édition, malgré les années d’écart entre ses saisons, elle fracassait les records d’audience.

« À l’époque, j’écoutais chaque épisode trois-quatre fois. » – Marie-Lyne Joncas

20 ans plus tard

Dans le documentaire MIXMANIA : 20 ans plus tard, Bianca Gervais se demande quels ont été l’héritage et les conséquences de la folie Mixmania. Pour mener la réflexion, le temps d’une soirée, elle fait appel à diverses personnalités, incluant des groupies de l’émission, la vedette originaire de Chambly, Marie-Lyne Joncas, et l’humoriste Katherine Levac.

« À l’époque, j’écoutais chaque épisode trois-quatre fois, entame l’animatrice bien-aimée de Noovo, Marie-Lyne Joncas, dans le documentaire. Mon amour pour les gars et les filles, c’était – j’avais de la peine de ne pas être amie avec la gang de Mixmania, j’en souffrais. Comprends-moi bien, je ne danse pas et je ne chante pas, mais je voulais être eux », raconte à Bianca Gervais celle qui a aussi fait, en bon québécois, son bout de chemin, comme on dit.

Marie-Lyne Joncas. (Photo : archives)

« Les Mixmaniaques seront heureux de découvrir ce documentaire nostalgique qui leur fera vivre de grandes émotions. Ce sera aussi une excellente occasion pour les moins initiés de mieux comprendre l’impact exceptionnel que cette téléréalité a eu sur des milliers de jeunes et sur la télévision québécoise », commente Mélanie Bhérer, directrice générale, variété, style de vie et documentaire chez Bell Média.

Également dans le documentaire, celle qui a participé à Mixmania avant de la coanimer, Julie St-Pierre, y est accompagnée de certains des artistes vedettes de chaque édition, dont Ariane Laniel, Annabelle Oliva, Frank Hudon, Emmanuel McEwan et Pierre-Luc Blais, tous de la première saison, ainsi que Claudia Bouvette (Mixmania 2), Tommy Tremblay (Mixmania 2), William Cloutier (Mixmania 3), Amélie St-Onge (Mixmania 3) et Réginald Bellamy (Mixmania 4).

Partager cet article