Meutre d’Hélène Monast : poste de commandement pour avancer l’enquête

Meutre d’Hélène Monast : poste de commandement pour avancer l’enquête

La Sûreté du Québec (SQ) a invité les personnes possédant des informations pour faire avancer l’enquête concernant le meurtre d’Hélène Monast à venir au poste de commandement qui s’est tenu le 11 septembre au parc des Ateliers à Chambly.

La police souhaite reprendre cette histoire pour tenter de comprendre ce qui a pu se produire afin de résoudre ce crime qui demeure non résolu. La porte-parole de la SQ, Ingird Asselin explique qu’à l’époque, la police avait reçu des informations provenant de témoins, mais que ces dernières n’avaient pas été suffisantes pour procéder à une arrestation.

« C’était important pour nous de tenir le poste près de l’endroit où la victime avait été retrouvée, pour peut-être éveiller des souvenirs à des gens. Des témoins avaient remarqué à l’époque des agissements dans le parc. Les gens ne doivent pas hésiter à communiquer avec nous, même s’ils croient qu’il s’agit d’un détail banal », encourage Mme Asselin.

Le corps dénudé de Mme Monast avait été découvert à pareille date en 1977 vers 8h20 au parc  tout près du Canal de Chambly, derrière le 224 de la rue Maurice.

Plus tôt en juillet, Nicole Monast, la sœur de la victime rencontrait le Journal pour annoncer qu’une récompense de 2000$ versée par l’organisme Échec au crime serait versée à celui qui permettra d’arrêter le ou les suspects.

La veille de ce meurtre sordide, le frère de la victime l’avait déposée tout près du parc pour qu’elle puisse se rendre chez sa marraine pour célébrer son 18e anniversaire.

Même si 38 ans se sont écoulés depuis le décès de sa sœur, Nicole Monast garde espoir que les enquêteurs pourront finalement régler ce cas.

« Quand on aime quelqu’un, on ne peut pas concevoir qu’une telle injustice demeure impunie. J’ai bon espoir que les enquêteurs vont finir par clore ça. Tant et aussi longtemps que ce ne l’est pas, nous restons toujours méfiants », a-t-elle confié au Journal, qui l’a rencontré sur le site du poste de commandement.

La SQ rappelle que toute information pouvant aider à résoudre ce crime peut également être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
| Chambly | Hélène Monast Assassinée le 11 septembre 1977 – MDIQ
2 années

[…] Meutre d’Hélène Monast : poste de commandement pour avancer l’enquête Le journal de Chambly – 10 septembre 2015 […]