Mélissa Désormeaux-Poulin vit son premier Gala Artis

Par Isabelle Laramee
Mélissa Désormeaux-Poulin vit son premier Gala Artis

Les rôles d’Ariane Beaumont dans la série Ruptures et Carla Moreli dans Mensonges ont permis à Mélissa Désormeaux-Poulin d’obtenir une première nomination au Gala Artis, hier soir, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

La Chamblyenne qui était en nomination dans la catégorie du meilleur rôle féminin dans une télésérie québécoise estime que ses personnages, à l’opposé l’un de l’autre, ont pu toucher un très large public.

«J’ai l’impression que mon rôle dans Ruptures m’a ouvert des portes et plusieurs téléspectateurs ont fait le lien avec Carla, qui est tellement différente et éclatée, a-t-elle mentionné sur le tapis rouge avant l’ouverture du gala. L’un nourrit l’autre au final.»

Mélissa Désormeaux-Poulin n’a toutefois pas remporté de prix lors de ce gala qui est basé sur les votes du public. Les téléspectateurs ont préféré couronner Marianne Fortin pour son rôle de Sarah dans la télésérie Pour Sarah. Hélène Florent (Pour Sarah), Sarah-Jeanne Labrosse (Les pays d’en haut) et Fanny Mallette (Mensonges) étaient également en lice dans cette catégorie.

L’actrice qui a remporté le prix de la meilleure actrice de soutien en 2014 au Gala du cinéma québécois prendra part au tournage du film TA3 réalisé par Nicolas Monette et scénarisé par Benoit Pelletier à l’automne. Elle campera le rôle d’Estelle, 34 ans, en pleine crise existentielle qui désire réaliser un trip à trois en compagnie de son conjoint (Martin Matte).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires