Mélina Laplante à l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu

Mélina Laplante à l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu

La Chamblyenne Mélina Laplante se produira sur la scène Hydro-Québec le mercredi 15 août, à 15 h 30.

Crédit photo : Facebook

La Chamblyenne Mélina Laplante se produira sur la scène Hydro-Québec le mercredi 15 août, à 15 h 30. L’auteure-compositrice-interprète a lancé un mini-album en 2017, comprenant six chansons originales en français, qu’elle aura la chance d’interpréter devant la foule du festival.

Mélina Laplante est originaire d’une famille passionnée de musique. Elle a reçu ses premières leçons de piano dès l’âge de 4 ans pour ensuite suivre des cours de chants à 12 ans. Sa mère a une formation musicale, elle est détentrice d’un baccalauréat en interprétation chant. Elle donnait même des spectacles lorsqu’elle était enceinte de Mélina.

Cette jeune femme de 23 ans a grandi entourée d’une famille créatrice puisque son oncle joue de la guitare, la famille de sa mère au grand complet a de fortes aptitudes musicales et son père travaille dans le domaine de la vidéo, qui est différent, mais semblable à certains niveaux également.

La Voix en 2014

En 2012, Mélina a amorcé un programme de trois ans en Techniques professionnelles de musique et chanson au Cégep Marie-Victorin. Dès sa première année au cégep, elle s’est inscrite pour les auditions de La Voix lors de sa deuxième session à l’hiver 2013. Sa candidature n’a pas été retenue, mais l’artiste chamblyenne a retenté sa chance en 2014, et cette fois, elle a été choisie. Les juges ne s’étaient pas trompés puisqu’elle est parvenue à se rendre aux quarts de finale. Elle avait alors obtenu « le vote du public », ce qui représente une victoire en soi, malgré son élimination.

« La Voix a été une expérience bénéfique pour moi. Je suis extrêmement fière de mon parcours. Ça m’a profondément touché de recevoir “le vote du public“ lors de ma sortie de l’émission. Je fais ce métier parce que c’est ma passion, mais ultimement, je fais de la musique pour qu’elle soit appréciée et entendue par le plus de gens possible. Une reconnaissance de la sorte m’a permis d’avancer et de lancer mon mini-album », souligne Mélina Laplante.

« Je n’ai pas de plan B. Mon plan A est de faire carrière en musique, écrire mes chansons, les chanter et faire des tournées. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais plus craintive face à ce domaine incertain. C’est humain de se poser des questions, mais je savais que je ferais cela dans la vie » – Mélina Laplante

Plusieurs cordes à son arc

Mélina travaille actuellement sur son nouvel album. Elle est en studio pour l’enregistrement de son premier single. Son premier album complet sera d’une écriture anglophone, s’inspirant de son top 3 d’artistes préférés.

« J’ai vraiment un top 3. Ils forment sans contredit la musique que je fais, encore plus aujourd’hui. Mon style est un mélange de Sam Smith, Adèle et Sara Bareilles. J’ai bien sûr d’autres influences et mon genre à moi comme on peut l’entendre son mon mini-album », mentionne Mélina.

Comme elle l’a mentionné au Journal de Chambly, il était important pour la native et encore résidante de Chambly, que son EP (mini-album) de six chansons soit en français. Une des chansons est en anglais, les cinq autres sont dans la langue de Molière. Elle elle a développé son oreille musicale à travers les artistes québécois pour ensuite découvrir la musique anglophone. Avec une formation et une éducation construite dans une harmonie artistique, la jeune femme a su bâtir sa confiance à travers les années.

« Je n’ai pas de plan B. Mon plan A est de faire carrière en musique, écrire mes chansons, les chanter et faire des tournées. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais plus craintive face à ce domaine incertain. C’est humain de se poser des questions, mais je savais que je ferais cela dans la vie. Je savais aussi que je m’alignais pour composer en français, puis en anglais ensuite », explique Mélina.

Un spectacle bien diversifié

Le concert que donnera Mélina, le mercredi 15 août, sera constitué des six chansons de son EP lancé le 21 février 2017. Elle va répartir le tout avec des reprises de musique francophone puisque la scène Hydro-Québec est réservée aux prestations de musique d’écriture française uniquement.

Déjà à 23 ans, elle compte plus d’une vingtaine de concerts à son actif. Elle jouera en duo acoustique avec son guitariste, Olivier Boyer-Masutti. Pour voir et entendre la prestation du duo, le concert commencera à 15 h 30.