Médaillée à sa première compétition de fitness

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Médaillée à sa première compétition de fitness
Mélanie Côté sur la scène du Oscar Peterson Concert Hall lors de la compétition de fitness. (Photo : courtoisie)

Mélanie Côté a réussi un exploit au début octobre en remportant deux médailles lors de sa première participation à un concours de culture physique. Elle avait mis seulement deux mois de préparation.

La Chamblyenne précise que l’entraînement a toujours fait partie de sa vie. Elle s’entraîne depuis qu’elle est adolescente. Comme elle a toujours besoin de nouveaux défis, elle s’est lancée cet été dans l’aventure du fitness dans le but de participer à une compétition.

« Mon coach (Émile Bessette) m’a invitée à aller voir la compétition. Je lui ai dit que j’aimerais la faire. On avait deux mois et demi devant nous, ce qui est peu. Habituellement, les gens prennent de six mois à un an pour se préparer. Il a regardé mon taux de gras et mes muscles et il m’a dit “ Let’s go! “ Je voulais essayer pour voir si j’aimerais ça. Je ne m’attendais pas à avoir des médailles », soutient l’athlète.

Le 5 octobre, Mme Côté est montée sur la scène du Oscar Peterson Concert Hall. Elle est repartie avec la médaille d’or en Fitness Master Figure, chez les 40 ans et plus, ainsi que le bronze chez les novices, soit celles qui débutent dans ce sport tous âges confondus. Elle a ainsi obtenu sa carte de Pro Master. Mme Côté vise participer au Open en avril.

La compétition à laquelle elle a participé est naturelle. « J’ai commencé par ça parce que je m’entraîne au naturel. Je ne prends rien à part des suppléments », précise-t-elle. De plus, l’athlète a opté pour la catégorie figure, qui est selon elle un défi plus grand que la catégorie bikini. « Il faut être musculairement plus développée et la diète est plus sévère », avance-t-elle.

« Je voulais essayer pour voir si j’aimerais ça. Je ne m’attendais pas à avoir des médailles. » – Mélanie Côté

Investissements

Pour parvenir à ces résultats, la résidante de Chambly y a mis beaucoup d’efforts et d’heures. L’entraînement pour cette première participation a été intense, avoue la principale intéressée. Celle qui soufflera 45 bougies dans quelques mois a conjugué l’entraînement avec son travail de coiffeuse et le temps pour ses enfants, en plus de préparer ses repas selon une diète stricte.

Elle prenait une heure tous les soirs pour répéter ses poses parce qu’il « faut les avoir sur la coche ». La participante a également suivi des cours de poses.

Mme Côté souligne que participer à ce genre de compétition est épuisant mais valorisant. « Il faut être forte mentalement au moment de la compétition. Ce n’est pas tout le monde qui peut faire ce type de diète en plus de se déshydrater. Vingt-quatre heures avant la compétition, on ne peut pas boire d’eau », raconte-t-elle.

Elle a toutefois le goût de continuer afin d’aller jusqu’au bout et de devenir pro. « C’est très valorisant. J’aime la façon dont mon corps a changé », affirme la coiffeuse.

Sur la scène, elle estime qu’elle était belle puisqu’elle était maquillée et coiffée, en plus d’avoir reçu de l’autobronzant en aérosol. Cependant, la participante avoue préférer son corps une semaine après l’événement plutôt que complètement déshydraté.

Passé de sportive

Mme Côté ne partait pas de zéro lorsqu’elle a amorcé l’entraînement pour le fitness. Dans le passé, elle s’est adonnée entre autres au crossfit, à la zumba et a participé à des demi-marathons. Elle estime que cette base l’a aidée à bien performer. Elle a également déjà donné des cours de zumba; elle n’était donc pas gênée de se retrouver devant une foule.

L’athlète s’entraîne quotidiennement le matin avant de se rendre au boulot.

Mme Côté estime que son entraîneur, en l’aidant à se dépasser, a contribué à ces résultats. « Émile, c’est un bon coach. Il me pousse à bout et j’aime ça. On se ressemble beaucoup. C’est pour ça qu’on fonctionne bien ensemble », relate-t-elle.10

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de