Médaille du Lieutenant-gouverneur pour Gladys Bryant

Médaille du Lieutenant-gouverneur pour Gladys Bryant
Au centre, Gladys Bryant. (Photo : courtoisie)

En collaboration avec le Centre d’action bénévole La Seigneurie de Monnoir, la Ville de Marieville a soumis cette année la candidature de madame Gladys Bryant, bénévole de Marieville, à la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour les aînés.

Cette distinction a pour objet la reconnaissance de l’engagement bénévole, de la détermination et du dépassement de soi de Québécois et de Québécoises qui exercent ou qui ont exercé une influence positive au sein de leur communauté ou de la nation québécoise.

Madame Bryant est une bénévole impliquée depuis plus de 20 ans dans la communauté marievilloise. Dévouée, minutieuse et dotée d’une bonne humeur contagieuse, elle a contribué de façon significative à l’avancement de divers projets d’aide sociale au sein du Centre d’action bénévole (CAB) La Seigneurie de Monnoir, toujours dans le souci du respect de la dignité des personnes.

La mairesse de Marieville, Caroline Gagnon, était présente lors de la remise de sa médaille, le 23 avril dernier, lors d’une cérémonie officielle. « C’est une chance et un honneur pour nous tous, citoyens de Marieville, d’avoir parmi nos rangs madame Gladys Bryant, une grande bénévole qui a donné son temps, son talent et sa belle énergie pour aider les autres pendant de nombreuses années. Nous sommes très heureux que son implication soit aujourd’hui reconnue à l’échelle du Québec », s’est exprimée la mairesse. Johanne Audet, présidente du CAB La Seigneurie de Monnoir, était également présente pour acclamer sa bénévole.

Une dame de cœur

Épouse, mère de famille et grand-mère, Gladys Bryant est une personnalité présente depuis de nombreuses années dans son milieu. Elle a été enseignante d’école primaire à Marieville durant toute sa carrière, si bien qu’elle a parfois enseigné aux enfants d’anciens élèves.

C’est à sa retraite, à la fin des années 1990, que débute son implication comme bénévole. Ses premières expériences se font auprès de la Fabrique de la paroisse du Saint-Nom-de-Marie en tant que réceptionniste, puis comme responsable des registres.

Quelques années plus tard, décidant qu’elle avait trop de temps libres, elle cogne à la porte du Centre d’action bénévole Marieville et région (devenu le Centre d’action bénévole La Seigneurie de Monnoir en 2007). Dès son arrivée en 2002, elle est élue au conseil d’administration de cet organisme d’entraide sociale. Elle demeurera membre du conseil d’administration jusqu’en 2020, et en sera la présidente pendant 17 ans.

En tant que bénévole pour les dépannages alimentaires, elle s’est fait un devoir d’assister à toutes les campagnes de financement, en été comme en hiver, de la vente de hot-dogs à la Saint-Jean-Baptiste à celle du chocolat chaud lors de la fête hivernale Noctambulle, et ce, sans jamais compter ses heures. Dans le cadre du projet « J’ai faim pour apprendre » offrant des repas à l’école aux enfants de familles défavorisées, elle a toujours eu à cœur de défendre la dignité des enfants et des familles en s’assurant que les dîners soient offerts en toute discrétion.

En 2004, elle est membre fondatrice de La Cabotine, la friperie du Centre d’action bénévole. On y recueille les dons de vêtements, de jouets et d’articles ménagers pour les revendre à bas prix. Madame Bryant y a présidé le conseil d’administration pendant 15 ans, tout en s’impliquant comme bénévole au tri. Depuis son ouverture en 2004, le magasin a permis la création d’emplois et la réinsertion au marché du travail, ce qui faisait partie de la vision des membres fondateurs.

En 2014, l’organisme offrant des services de justice réparatrice Équijustice approche le Centre d’action bénévole pour y déployer un nouveau service : la médiation citoyenne. Madame Bryant suit la formation et y voit une autre opportunité de soutenir sa communauté, cette fois en aidant les citoyens à résoudre à l’amiable des conflits de voisinage ou interpersonnels. Elle sera un membre très actif de l’équipe de médiation citoyenne durant de nombreuses années.

Malgré son départ du conseil d’administration du Centre d’action bénévole en 2020, Madame Bryant continue son bénévolat en corrigeant les rapports d’activités et quelques communications importantes, mettant au profit des membres de l’organisme et de ses bénéficiaires son talent et son expérience en tant que professeure d’école.

Au-delà des gestes, c’est aussi à travers les qualités personnelles de Gladys Bryant que son bénévolat devient un réel don de soi. Ceux et celles qui ont eu la chance d’œuvrer à ses côtés parlent de son dévouement sans borne, de sa bonne humeur contagieuse et de son souci du détail.

Le Centre d’action bénévole La Seigneurie de Monnoir, la Ville de Marieville et toute la population lui sont redevables pour sa contribution exceptionnelle au mieux-être de la communauté.

Autre bénévole également honoré

Le Marievillois Réjean Benoît, impliqué depuis plus de 50 ans comme bénévole, notamment à la Fondation Rouville ainsi qu’au CHSLD Sainte-Croix, a également reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour les aînés cette année. (Source : Ville de Marieville)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires